Recherche

GABONINFOSLIVE

L'INFORMATION EN TEMPS REEL

Date

16 mars 2016

CULTURE: Gout de France, une occasion unique de savourer et de faire savourer la France

20160316_102058[1]

La Première secrétaire de l’Ambassade de France au Gabon, Charline LAIBE a animé une conférence de presse ce matin à Libreville sur la 2ème édition de Gout de France.

En effet, le 21 Mars 2016, « Gout de France » rassemblera plus de 1700 chefs sur 5 continents pour célébrer la gastronomie française. En 2015, ils étaient 1300 restaurants pour plus de 100000 convives. Tous les Chefs du monde entier ont été invités à participer à ce grand événement festif.

Cet évènement, sous la forme d’un diner, rendra hommage à l’excellence de la cuisine française, à sa capacité d’innovation et aux valeurs qu’elle véhicule : partage, plaisir, respect du « bien manger », de ses contemporains et de la planète.

En d’autres termes, le même menu, le même jour, dans plusieurs villes du monde et pour le plus grand nombre de convive, c’est cela le concept de « Gout de France » qui s’inscrit dans la volonté d’associer toutes les catégories de restaurant aux quatre coins du monde.

Au Gabon, alors qu’ils étaient quatre en 2015, ce sont sept restaurants qui participeront : quatre à Libreville et trois à Port-Gentil.
A titre de rappel, la première édition de cet événement a eu lieu le 19 Mars 2015, suite à l’inscription en 2010 du « repas gastronomique des français » sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Evénement qui participe à son rayonnement à travers le monde.

20160316_103402[1]

Qu’à cela ne tienne, pour les papilles voici les menus des 4 restaurants participants de Libreville :

LE BEACH CLUB : Bouchée Apéritif ; Mise en bouche ; Fine tartelette de légumes printaniers ; Pavé de cabillaud laqué, petit bouillon comme au pays du soleil levant ; Carré et selle d’agneau aux agrumes, taboulé de quinoa aux herbes fraiches ; Bruschetta de camembert rôti, à l’huile de truffe ; La tarte aux citrons façon Beach Club.

CHEZ MARCO : Apéritif du moment et sa douceur du Périgord ; Œuf à la coque et ses œufs de saumon crème au sirop d’érable ; Risotto de Saint Jacques, émulsion aux champignons sauvages et chips de jambon de pays ; Lapin à la Royale purée de pomme de terre à l’huile de truffe ; Plateau de fromages de saison ; Entremet au chocolat, coulis de fruits de la passion et son crémeux au caramel.

LE CONFIDENTIEL : Corolle de Saint-Jacques sur un lit de Tourteau et Caviar Osciètre ; Risotto aux Langoustes et pleurotes, émulsion de crustacés aux pistils de safran ; Chausson de Pigeonneau au Foie gras et Morilles, Asperges vertes et pommes Ratte ; Brie de Meaux aux Truffes ; Granité au Champagne ; Pain Perdu aux mangues et poivre de Pendja, glace à la vanille Bourbon.

LE LOKUA : Mini paquet de courges à la Langouste sur émulsion de basilic, vin (Menetou Salon Blanc 2013, Cotes de Morogues, Loire, Fournier) ; Aubergine farcie aux couteaux de mer, vin (Menetou Salon Blanc 2013, Cotes de Morogues, Loire, Fournier) ; Filet de capitaine tout en couleurs et son duo de purées de tarot et patate douce, vin (Château de l’Hospitalet blanc La Réserve 2012, Coteaux du Languedoc La Clap, Gérard Bertrand) ; Cœur de filet de bœuf sur persillade de pleurotes du pays, vin (Bouvencourt, Vaqueyras 2013, Rhône, Brotte) ; Duo de douceurs au chocolat et fruits d’ici, vin (La Doucejoie, Beaumes de Venise 2003, Rhône, Brotte) ; Pate de carambole, vin (La Vieille Prune Réserve, Louis Roque).

Comme le disait Alain Ducasse : « Parler de cuisine ; de cuisine française ; c’est parler de joie de vivre, de légèreté, d’optimisme et de plaisir ; des idées tout à fait centrales pour l’image de la Destination France ». Donc, le 21 Mars, nous souhaiterons au monde entier bon appétit.

SKB

POLITIQUE: Bilie By Nze: Le patronat gabonais enfin dédommagé

images1

Le Porte-parole du Gouvernement Alain Claude Bilie By Nze, a donné sa conférence de presse hebdomadaire ce matin à la Maison Georges Rawiri sur les questions brulantes de l’heure.

1- Incendie de la réserve pétrolière d’OBANGUE (Mandji) Le samedi 12 mars 2016 à 17h50, une explosion est survenue sur le site de collecte et d’exportation de pétrole d’OBANGUEEST, sur le permis DINONGA IRONDU, opéré par la société ADDAX PETROLEUM. Ce bac contenait 2000 barils de pétrole environ.

Lors de l’explosion, dix (10) compatriotes employés de la société ORTEC, commis à des travaux de nettoyage et d’entretien des bacs, se trouvaient dans la zone d’emprise de l’explosion. Trois (3) de nos compatriotes sont sortis indemnes de cet accident. Deux (2) d’entre eux ont des brulures légères. Quatre (4) présentant des brulures au second et au troisième degré ont été admis dans les structures hospitalières de Port-Gentil et de Libreville. Malheureusement nous déplorons le décès d’un compatriote.

Le Gouvernement réitère ici les condoléances les plus attristées à la famille si cruellement éprouvée et partage avec elle cette douloureuse peine et s’engage à faire toute la lumière sur les circonstances de cette tragédie.

A ce propos, deux enquêtes, une judiciaire et l’autre administrative vont être diligentées pour déterminer les causes exactes de cet accident.

2- Réunion autour du Chef de l’Etat sur la Sécurité Le lundi 14 mars 2016, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a présidé une réunion expresse au Palais du bord de mer sur les questions sécuritaires, après les attentats de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire.

Cette réunion a vu la participation du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Professeur Daniel ONA ONDO, du Président de l’Assemblée Nationale, Guy NZOUBA NDAMA, du Deuxième Vice-Premier Ministre en charge de la Justice, Garde des Sceaux, Séraphin MOUNDOUNGA et du Ministre de l’Intérieur, Pacôme MOUBELET MOUBEYA. Le Chef de l’Etat lors de cet échange, a souhaité que toutes les dispositions soient prises, afin de rassurer les populations gabonaises tout en rappelant qu’il est du devoir du Gouvernement, de veiller à la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national.

Le Président de la République a condamné sans réserve ces actes terroristes tout en réitérant au Président de la République de Côte d’Ivoire, S.E Alassane DRAMANE OUATTARA « la solidarité du peuple gabonais » face à ces attentats meurtriers. Il a également appelé la communauté africaine à s’unir « face à ce fléau » qu’est le terrorisme.

3- Visite de Madame Ségolène ROYAL. Le Président de la République,Ali BONGO ONDIMBA, a reçu hier Mardi 15 Mars 2016,la Ministre française de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat, Madame Ségolène ROYAL. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur l’Accord de Paris qui doit être signé aux Nations Unies le 22 avril prochain.

La Présidente de la COP21 a salué à cet effet, « les politiques exemplaires du Gabon » dans le domaine du développement durable. Au cours de cette audience, le Chef de l’Etat a réaffirmé avec conviction sa volonté de voir l’Afrique « faire partie de la solution que doit apporter l’humanité au défi complexe posé par le changement climatique » et rappelé que le Gabon s’était doté « d’outils, de technologies et d’institutions pour mettre à sa portée, l’atteinte d’objectifs de développement plus propres et plus rationnels.»

Madame Ségolène ROYAL s’est réjouie de l’implication très forte du Président Ali BONGO ONDIMBA durant la COP21 et a dit venir requérir les attentes des autorités gabonaises et demander leur soutien. Ségolène ROYAL a plaidé pour le déploiement rapide de l’Initiative sur les énergies renouvelables en Afrique, telle que proposée par les chefs d’Etat africains à la COP21, afin d’augmenter la capacité installée du continent en énergies renouvelables d’ici 2030.

4- Activités du Premier Ministre,
– Rencontre avec le Patronat Sous la présidence de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Pr Daniel ONA ONDO, le Gouvernement et le Patronat se sont retrouvés hier Mardi 15 Mars à l’hôtel NOMAD de Libreville, pour échanger sur la situation économique dans la perspective d’identifier les mesures d’urgence à prendre pour juguler la crise pétrolière actuelle dont les effets ne sont pas neutres sur le plan social.

Les discussions entre le Gouvernement et le Patronat ont porté sur les principaux points suivants :
1/ le traitement de la dette intérieure ;
2/ les mesures pour accélérer un peu plus la diversification de l’économie ;
3/ la sauvegarde des emplois et le traitement des conflits sociaux ;
4/ le financement de l’assurance maladie des Gabonais Economiquement faibles.

Conscients de ce que la crise pétrolière actuelle pourrait se transformer en crise économique aux conséquences graves pour notre économie en l’absence d’ajustement, le Gouvernement et le Patronat ont débattu de façon lucide et responsable des orientations des mesures à prendre dans l’immédiat, pour maintenir l’économie sur le sentier de la croissance, la rendre plus inclusive et renforcer la résilience de l’économie à travers la poursuite de la diversification de l’économie, tout en mettant un accent particulier sur les secteurs prioritaires que sont l’agriculture, le bois, le tourisme.

La question de l’emploi et du social a été largement débattue entre les deux parties. Des propositions ont été faites pour stabiliser l’emploi dans les entreprises et pérenniser le financement de l’Assurance Maladie des Gabonais Economiquement Faibles dont le nombre ne fait que s’accroitre. A l’issue de la rencontre et pour marquer leur détermination à mettre en œuvre dans les meilleurs délais les mesures prises, le Gouvernement et le Patronat ont pris l’engagement de procéder à la signature dans les prochains jours du Protocole d’Accord consignant les engagements des deux parties conçus pour : 
-Soulager la trésorerie des entreprises en tenant compte des capacités financières de l’Etat ; 
-Augmenter le PIB dans les secteurs prioritaires de la diversification de l’économie ; 
-Et préserver ou renforcer le filet social avec la prise des mesures de sauvegarde des emplois et de meilleure couverture sociale.
-Dénouement de la crise du secteur Santé.

Au terme du protocole d’accord bipartite signé le Mardi 8 Mars à la Primature entre le Chef du Gouvernement, le Pr Daniel ONA ONDO, et les responsables des organisations syndicales du secteur Santé, le mouvement de grève qui paralysait l’ensemble des hôpitaux publics a pris fin.

La levée de ce mouvement de grève se justifie par le fait que les syndicats ont obtenu satisfaction sur leurs principales satisfactions. Ces revendications concernent les règlements de la Prime d’Incitation à la Performance (PIP), les rappels de soldes, l’organisation des concours professionnels, et la réhabilitation de l’hôpital psychiatrique de Melen. S’agissant de la PIP, le Gouvernent s’est engagé à procéder à son paiement à compter du mois prochain tout en s’engageant à apurer la dette relative aux rappels de solde dès l’amélioration de la conjoncture économique. Concernant le concours professionnel, le Gouvernement a marqué son accord sur leur organisation le 28 avril prochain non sans inviter l’administration sanitaire et sociale à fournir toutes les données nécessaires à la tenue de ces différents concours.

Par rapport à la formation, le Gouvernement a souligné que pour des raisons de contraintes budgétaires et au regard de l’importance des travaux à effectuer pour la réouverture des écoles de santé de Makokou et de Mouila, il serait difficile que ces deux établissements puissent ouvrir cette année 2016.

5- Fin de la caravane « un jeune, un métier » Lors de notre dernière rencontre, nous avons parlé d’une caravane de formation courte en vue de l’insertion et de la réinsertion des jeunes, organisée par le Gouvernement, appelée « un jeune=un métier ». Initialement prévue pour s’achever le 12 Mars, cette campagne a finalement pris fin le 14 mars 2016 compte tenu de l’engouement suscité auprès des jeunes.

A la base, le Ministère de la Formation Professionnelle a prévu 2500 places, il comptabilise à ce jour plus de 21 000 inscrits. Les formations débuteront le 4 Avril 2016.

6- Coopération Gabon/OIF Sur invitation du Gouvernement gabonais, la Secrétaire Générale de la Francophonie a dépêché dans notre pays une deuxième mission d’informations et de contacts, conduite par son conseiller Spécial, l’ancien Ministre Mauritanien des Affaires Etrangères, Monsieur Ahmedou OULD ABDELLA.

Depuis lundi 14 Mars jusqu’au vendredi 18 mars, il est prévu des rencontres avec le gouvernement, les institutions et organisations impliquées dans le processus électoral, les acteurs politiques, la société civile et les représentants des confessions religieuses.

Cette mission vise à poursuivre et approfondir les échanges engagés en novembre dernier, dans le cadre de la préparation des échéances électorales de 2016 et procéder à une identification des secteurs pour lesquels l’accompagnement de la Francophonie peut être envisagé. Cela témoigne de l’engagement des plus hautes autorités à tout faire pour que les élections soient libres et transparentes.

SKB

ATELIER REGIONAL DE SENSIBILISATION DES EXPERTS REGIONAUX ET NATIONAUX AU ‘BLENDING’

sans-titre.png576

A Libreville se tient du 16 au 18 mars 2016, l’atelier sur la nouvelle approche de financement mixte des projets d’infrastructures dans le cadre du 11 FED (Fonds Européen de Développement) . Cette convention couvre la période allant de 2014 à 2020 et une zone géographique comprenant tous les Etats de la CEEAC et de la CEMAC ayant ratifié l’Accord de Cotonou révisé (ACR). Il s’agit au total de onze Etats dont cinq de la CEEAC (Angola, Burundi, RDC, Rwanda, Sao Tome-et-Principe), cinq de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Tchad) et de la Guinée Equatoriale qui pourrait faire partie des pays bénéficiaires dès qu’elle aurait ratifié l’Accord de Cotonou révisé.

Par souci d’augmenter l’impact, le PIR 11ème FED se focalise sur un nombre limité de domaines, en mettant l’accent sur l’amélioration du climat des affaires et la compétitivité des filières/entreprises, ainsi que sur le fonctionnement et l’inter-connectivité des réseaux d’infrastructures économiques régionales, en ayant recours à des mixages prêts-dons (blending).

Ainsi, les Etats contracteront des prêts bonifiés auprès des banques de développement régionales et européennes, les dons alloués par l’Union européenne pouvant servir à la bonification des intérêts sur lesdits prêts.
Pour la réalisation de l’objectif spécifique 3 « Amélioration du fonctionnement et de l’interconnexion des réseaux d’infrastructures économiques régionales » du domaine prioritaire 2, il est prévu 135 millions d’EUR pour le volet «infrastructures régionales» et 20 millions d’EUR pour le volet « Appui à la gouvernance des infrastructures ».

Ainsi, le présent atelier vise à permettre aux différents acteurs d’Afrique centrale impliqués dans la mise en œuvre des projets et programmes régionaux d’infrastructures de s’approprier les mécanismes du «blending», et de s’accorder sur les modalités pratiques en vue de sa mise en application.
Le blending suppose une implication, au premier lieu, des Etats et des Institutions financières. Cet atelier vient alors à point nommé. Il permettra alors aux principaux acteurs nationaux et régionaux que vous êtes, d’approfondir la compréhension du concept, et de dégager un consensus sur les projets d’investissements en infrastructures et actions prioritaires à mener.

SKB

ECONOMIE: Un week end pour entreprendre à Koulamoutou

sans-titre.png573

sans-titre.png574

Après Libreville, Oyem et Makokou, la caravane du Grand Prix de l’Excellence a organisé UN WEEK-END POUR ENTREPRENDRE à Koulamoutou, les 11, 12 et 13 mars derniers.

Les organisateurs ont enregistré 86 participants aux différents ateliers, dont un grand nombre de femmes, démontrant de réelles capacités et beaucoup de dynamisme pour se lancer dans une carrière d’entrepreneures.

La majorité des participants ont souhaité être accompagné dans le développement de projets liés aux ressources naturelles, et à la terre plus particulièrement. Un Koulois a mis en avant un projet innovant, consistant à mettre sur le marché une nouvelle variété de bananes (déjà testé avec succès au Cameroun), pouvant donner des rejets toute l’année, ce qui devrait lui permettre de cultiver toute l’année, augmentant ainsi considérablement son chiffre d’affaire.

En second lieu, les participants ont souhaité développer des projets dans le secteur du commerce. Dans la boulangerie notamment, afin de créer davantage de concurrencepour remédier à une problématique locale du coût excessif du pain. A Koulamoutou, un grand nombre de boulangers vendent une baguette au prix de 150 FCFA, contre 125 FCFA en moyenne à Libreville.

A noter que les jeunes Logovéens ont pu compter sur un fort soutien du Gouverneur de la province, Monsieur Félix BEFENE BIBANG, qui est venu en personne le dimanche remettre les certificats de participations aux ateliers de formation.

Depuis lundi, la caravane sponsorisée par SOBRAGA et sa nouvelle boisson SUMOL s’est installée pour la semaine dans le Haut Ogooué, afin d’y organiser UN WEEK-END POUR ENTREPRENDRE les 18, 19 et 20 mars à la mairie de Franceville. Les Alto-govéens y sont attendus nombreux !

SKB

Défense Nationale/Décennie de la femme: Le comité de pilotage intéressé par les femmes en tenue

sans-titre.png571.png

sans-titre.png572

Dans le cadre de la vulgarisation des activités liées à la décennie de la femme telle que décrétée par le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, une délégation du comité de pilotage de la commission nationale de la décennie de la Femme, conduite par Mme Marie Françoise Dikoumba, ministre Déléguée à la Santé est allée, le 15 mars 2016, échanger avec le ministre de la Défense Nationale, Mathias Otounga Ossibadjouo et solliciter son implication afin que la gente féminine des Forces de Défense et de Sécurité soit intéressée par la Décennie impulsée par le Chef de l’Etat.

Au cours de cette rencontre, les membres du comité de pilotage ont exposé sur les tenants et les aboutissants de ce que c’est que la décennie de la femme et ont exprimé le vœu de pouvoir déceler en les femmes en tenue, des talents latents en chacune d’elle. Des prédispositions, selon Marie Françoise Dikoumba qui permettront à chacune de se mettre en valeur et d’extériorer le potentiel caché en elle. Il s’agira alors de procéder à une sorte d’inventaire des personnes ressources à même de répondre aux critères imposés par la décennie de la femme.

Aussi, les membres du comité ont-elles pris leur bâton de pèlerin en prenant attache avec les différentes administrations et institutions de la République en vue de faire connaître les missions de la commission nationale, pilotée par le Premier Vice-premier ministre, ministre de la Santé, M. Paul BIyoghé Mba. Et la consultation nationale initiée à cet effet a permis d’éclairer la lanterne des sceptiques et leur donner confiance sur les mobiles d’une telle décision.
Pour le ministre de la Défense Nationale, très attentif aux exposés des unes et des autres, cette manière de voir les choses avec autant d’attention augure des lendemains meilleurs et rassurants pour la gente féminine des Forces de Défense et de Sécurité qui aimerait embarquer dans le train de la décennie dessiné par le Chef de l’Etat pour qui, la femme représente un maillon essentiel dans le développement du Gabon.

JM

POLITIQUE: Le Président de la République reçoit Ségolène Royal

sans-titre.png570

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu ce mercredi matin la ministre française de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat, Ségolène Royal. L’Accord de Paris doit être signé aux Nations unies le 22 avril prochain. La présidente de la COP21 salue « les politiques exemplaires du Gabon » dans le domaine du développement durable.

Au cours de cette audience, le Chef de l’Etat a réaffirmé avec conviction sa volonté de voir l’Afrique « faire partie de la solution que doit apporter l’humanité au défi complexe posé par le changement climatique » et rappelé que le Gabon s’était doté « d’outils, de technologies et d’institutions pour mettre à sa portée l’atteinte d’objectifs de développement plus propres et plus rationnels. » Présenté lors du dernier Conseil national sur les changements climatiques, le Plan national d’affectation du territoire (PNAT), par l’optimisation de l’usage de la terre et des ressources, doit permettre de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2025. « J’ai souligné, a indiqué Mme Royal, l’implication très forte du Président Bongo Ondimba et de son équipe durant la COP21. Je suis donc venue écouter les attentes des autorités et demander un soutien du Gabon. »

Ségolène Royal a plaidé pour le déploiement rapide de l’Initiative sur les énergies renouvelables en Afrique, telle que proposée par les chefs d’Etat africains à la COP21, afin d’augmenter la capacité installée du continent en énergies renouvelables de 10 GW d’ici 2020 et de 300 GW d’ici 2030. La ministre française a relevé au passage que 80% de la population gabonaise avait accès à l’énergie, largement au dessus de la moyenne continentale à 50%. Le Chef de l’Etat s’est fixé l’ambition de porter la capacité de production énergétique du Gabon à plus de 1200 MW en 2020 grâce à des investissements dans la production gazière, hydroélectrique et par la promotion des énergies renouvelables.

Le Comité d’orientation stratégique de l’Accord de conversion de dettes France-Gabon, tenu à Libreville le 24 février dernier (32,8 milliards de FCFA pour la gestion durable des écosystèmes forestiers), fut l’occasion de souligner que le Gabon avait été le premier pays africain à remettre sa contribution à la COP21, créant une dynamique sur le continent. « Nous sommes en train de construire, réaffirme le Chef de l’Etat, un nouveau modèle de développement qui, conciliant croissance économique, bien-être social et préservation de l’environnement, offrira à tous une égalité des chances. » Le Gabon occupe la vice-présidence du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le climat et en prendra la présidence l’an prochain.

PP

ECONOMIE: Passionnant et innovant, c’était le 1er Startup Weekend Libreville !

sans-titre.png566

sans-titre.png567

Pour offrir les meilleures chances aux entrepreneurs en herbe de décrocher le prix du meilleur projet numérique au Grand Prix de l’Excellence 2016, JA Gabon a organisé le 1er Startup Weekend Libreville, les 11, 12 et 13 mars dernier.
Un Startup Weekend numérique est un événement de 54h, conçu pour créer une startup.

21 équipes composées de 3 à 4 jeunes aux profils différents (codeurs, développeurs, commerciaux ou encore marketeurs) ont participé au 1er Startup Weekend au Gabon.

Aidés par des experts bénévoles, les participants ont travaillé les différentes étapes nécessaires à l’élaboration d’un projet numérique (le model économique, l’étude de marché, le développement des applications).
Le dimanche soir, les équipes ont pitché leur projet face à un jury composé de personnalités influentes de l’univers numérique Gabonais (Aninf, Airtel money, Sodepsi, OIF, Excellform, Gabon coin).

Les 3 équipes lauréates suivantes iront directement en finale du Grand Prix de l’Excellence 2016, le 1er juillet prochain.

sans-titre.png568

sans-titre.png569

1ère place : INYA ONLINE : Application de commandes de plats en ligne avec livraison

MOUSTINGA NZENGUE Marie Anskie
OYARI Yannick Gildas
LOEMBA LOEMBA Christian Fred

2è place : PAYON NET : Application de paiement de taxes et patentes en ligne afin de lutter contre la corruption

NDONG ZOMO Joel
MVOULA Allan
NKOGHE BEKALE Yves-Michel

3è place : INENGA : Application web et mobile de soutien scolaire et cours personnalisés appliqués au programme pédagogique gabonais

DAGUINO WORA Yoan Frédéric
DZEUKOU Yves
WEMBILOBA Ralph

SKB

SPORT: Football: National Foo 2/11e Journée: Adouma Fc champion de la phase aller

Le National Foot 2 a rendu son verdict à l’issue de la 11ème et dernière journée de la phase aller le week-end dernier. En s’imposant (3-2) face à l’AC Bongoville la veille au stade de Nzeng Ayong et profitant ensuite de la défaite de son rival O’Mbilanziami (1-0) face à Sporting Club de Libreville le lendemain au stade Monedan, le surprenant promu Adouma FC remporte non seulement le duel à distance mais aussi, termine champion honorifique de la mi-saison.

Cinq victoires ont été enregistrées en cinq rencontres programmées sur l’ensemble des stades de la compétition.

Adouma FC remporte son premier titre de champion de la mi-saison

Adouma%20champion
Après avoir subi deux défaites d’affilée et été accroché à domicile lors de ses trois dernières sorties (8ème, 9ème et 10ème journées) respectivement face à Ogooué FC (2-0), à A.F.J (4-0) et à Sporting Club de Libreville (0-0), Adouma FC a renoué avec la victoire au meilleur moment face à AC Bongoville (3-2) samedi dernier au stade de Nzeng Ayong. Profitant ensuite de la défaite (1-0) le lendemain de son rival direct O’Mbilanziami face à Sporting Club de Libreville au stade Monedan, les poulains d’Amos Moussavou terminent champion honorifique de la phase aller du National Foot 2 avec 22 points + 3 (soit 7 victoires, 1 nul, 2 défaites, 13 buts marqués contre 10 encaissés) et passeront la période de la trêve de mi- saison au trône. Quant à sa victime du jour, l’AC Bongoville reste coincer au fond du classement et regarde plus vers le bas de l’ascenseur (D3).

Sporting Club de Libreville torpille O’Mbilanziami

SPORTING%20CLUB
Pourtant avant le coup d’envoi de cette ultime journée, les hommes de Sibang étaient parvenus à passer devant le champion honorifique Adouma FC grâce à une meilleure différence de buts (+7) à l’issue de la 10ème journée. Au finish et à l’issue de son duel direct avec son poursuivant immédiat, Sporting Club de Libreville a tiré le meilleur sur O’Mbilanziami (2e avec 19 points +1) en s’imposant sur le court et précieux score de 1-0 au stade Monedan. Grâce à cette victoire, les visiteurs conservent leur 3e place au podium (avec 18 points +7) et reviennent à une longueur de leur victime, tout en privant celle-ci du titre de champion de la mi- saison.

Lozo Sport dans la roue du trio de tête

lozo%20sport

En s’imposant (1-0) face à l’A.J.A samedi à 14h00 au stade de Nzeng Ayong, Lozo Sport à lui aussi réussi à saisir l’occasion pour conserver sa 4e place (avec 17 points + 0) pour rester dans la roue du trio de tête. Sa victime du jour quant à elle, a régressé d’un rang en quittant la 7e pour la 8e place avec 12 points moins 2.

Oyem AC se relance

Ogooué%20FC(1)
En s’imposant (1-0) face à Ogooué FC samedi à 16h00 au stade Akouakam à Oyem, les Oyemois ont glané 4 places en passant de la 8e à la 5e place à trois longueurs du top 4, tout en scotchant leur adversaire du jour à la 9e place.

Un bol d’air pour FC 109

AFJ
En disposant de l’A.F.J (2-0) samedi à 16h00 au stade Pierre Claver Divounguy à Port-Gentil, le premier relégable FC 109 (10e avec 11 points -2) est lui parvenu à revenir à hauteur de son rival premier non relégable (Ogooué FC – 11 points -1) et ce malgré une différence de buts plus favorable à ce dernier ; tandis que son adversaire a lui aussi reculé d’une place en passant de la 5e à la 6e place du classement avec 13 points +0.

Au total, 10 buts ont été inscrits en 5 rencontres disputées sur 5 (2 buts de moins que la journée précédente), soit une moyenne de 2 buts par match.

L’ensemble des résultats :

Samedi 12 mars

14h00 : A.J.A vs Lozo Sport (0-1) (Nzeng Ayong/Libreville)

16h00 : AC Bongoville vs Adouma FC (2-3) (Nzeng Ayong/Libreville)

16h00: FC 109 vs A.F.J (2-0) (P.C.D/Port-Gentil)

16h00: Oyem AC vs Ogooué FC (1-0) (Akouakam/Oyem)

Dimanche 13 mars

16h00: O’Mbilanziami vs Sporting Club de LBV (0-1) (Monedan/Libreville)

Exempt : AS Solidarité

LINAF

ECONOMIE: PUMPMAKERS lance la première plateforme au monde de source solaire DIY en Afrique

sans-titre.png577

PUMPMAKERS, entreprise autrichienne, a lancé la PLATEFORME PUMPMAKERS, un marché virtuel qui aide les personnes à s’aider elles-mêmes en permettant à des particuliers, des entreprises locales, des ONG et des bénévoles, d’avoir un accès gratuit à la pompe de source solaire DIY facile d’utilisation et à un réseau mondial visant à mettre en place des projets là où il y a besoin d’eau. Ceci permet de réduire le manque d’eau dans le monde, de relancer l’économie locale, de créer des emplois et d’arrêter l’exode des zones rurales. Depuis 2012, PUMPMAKERS a installé avec succès des pompes de source solaire DIY en Afrique et en Europe. Un seul système de pompe permet à 1 000 personnes par jour d’avoir accès à de l’eau potable. Grâce au succès de ces premiers projets, de nouveaux projets PUMPMAKERS sont en cours en Somalie, au Maroc, en Zambie, au Cameroun et en Tanzanie.

Inscription gratuite pour les particuliers, les entreprises, les organisations ou les bénévoles

PUMPMAKERS développe la PLATEFORME PUMPMAKERS à l’échelle internationale avec de nouveaux projets et partenaires de projets en Afrique. À cet égard, les entrepreneurs, les entreprises locales, les ONG et les particuliers qui ont besoin d’eau tous les jours ont la possibilité de s’inscrire gratuitement sur la PLATEFORME PUMPMAKERS et de présenter leur entreprise, organisation ou projet à une communauté internationale. En outre, PUMPMAKERS recherche constamment de nouveaux projets candidats et puits d’eau potable ainsi que de sources d’eau existantes avec ou sans pompes à eau (p. ex., des pompes manuelles ou des pompes à eau avec moteur diesel) qui pourraient être remplacées ou équipées d’une pompe de source solaire DIY. Dietmar Stuck, un constructeur autrichien de puits expérimenté et le fondateur et PDG de PUMPMAKERS, explique : « Il y a un besoin énorme en eau potable propre en Afrique. Toutefois, plus de 300 milles de pompes manuelles à ce jour sont en panne ou défaillantes. C’est pourquoi notre pompe de source solaire DIY ainsi que la PLATEFORME PUMPMAKERS représentent une solution idéale. Les projets candidats ajoutés à notre carte du monde nous fourniront les informations dont nous avons besoin pour mettre ces projets en œuvre avec l’aide de nos partenaires. »

Peu coûteuse, moderne et durable – une pompe à eau pour tout un chacun

C’est en 2010 que Dietmar Stuck et son équipe d’experts ont développé la première pompe de source solaire DIY au monde à l’aide des technologies les plus modernes, sur la base d’un concept durable et breveté. Dietmar Stuck explique : « Tous les matériaux et chaque pièce de la pompe ne nécessitent aucun entretien et ne rouillent pas. De plus, la pompe est abordable et a été conçue de telle manière qu’elle peut être assemblée facilement, même dans les lieux du monde les plus retirés. Du fait que nous misons uniquement sur l’énergie solaire renouvelable pour pomper l’eau à partir d’une profondeur de 100 mètres, notre système n’engendre aucuns frais d’exploitation. De nuit, une pompe manuelle en option rend le fonctionnement possible. En plus, notre pompe de source solaire DIY fonctionne indépendamment du vent et du carburant et s’avère remplacer idéalement les systèmes conventionnels, souvent trop chers et nécessitant beaucoup d’entretien. »

Réseau mondial pour lutter contre la crise de l’eau

La pompe de source solaire est assemblée et installée avec un peu d’adresse et des quelques pièces faciles à obtenir localement. Le kit de pompe, les pistons et le réducteur, ainsi que les outils adéquats et le matériel publicitaire, sont disponibles dans la boutique Web de la PLATEFORME PUMPMAKERS, disponible en plusieurs langues. Des vidéos et des photos donnent des instructions étape par étape pour l’assemblage.

Pour les entreprises locales et les jeunes entrepreneurs – les Pumpmakers –, la nouvelle plateforme propose non seulement un concept commercial simple, mais aussi l’assistance dont ils ont besoin. Les Pumpmakers peuvent présenter leurs prestations à la communauté mondiale, se mettre en réseau avec des ONG subventionnées, avec des clients et d’autres Pumpmakers, présenter leurs projets de pompe de source solaire DIY et mettre en ligne des photos ou des vidéos. Une carte du monde montre également les besoins en eau ainsi que l’état des projets actuels. Selon le maître foreur Dietmar Stuck, les besoins et la demande sont énormes, pas seulement en Afrique, mais aussi de plus en plus en Amérique du Sud ou en Asie. De ce fait, la prochaine production en série de la pompe de source solaire DIY démarrera en février 2016.

Comparé à de nombreux systèmes de pompe à eau traditionnels, souvent trop chers et nécessitant beaucoup d’entretien, l’investissement d’environ 7 500 dollars dans une pompe de source solaire DIY ne nécessitant aucun entretien est amorti en un à deux ans. Cependant, même les particuliers ou bénévoles souhaitant faire une différence peuvent aider dans la lutte contre la crise mondiale de l’eau. Ils peuvent consacrer du temps et de l’énergie en rejoignant la PLATEFORME PUMPMAKERS et ajouter leur projet sur la carte du monde. Ils peuvent ainsi efficacement attirer l’attention des sponsors et organisations sur le besoin en eau dans leur région.

« Notre objectif est de permettre à des milliers de personnes dans le monde d’avoir accès à l’eau potable propre et pour ceux qui veulent créer leur entreprise, de leur donner l’assistance dont ils ont besoin. C’est pourquoi nous avons inventé un concept DIY unique en son genre qui non seulement rend les personnes encore plus indépendantes, mais qui nous permet également d’agir de manière efficace contre la raréfaction de l’eau et la pauvreté à l’échelle mondiale », résume Dietmar Stuck. Aujourd’hui, près de 800 millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une eau potable et propre. Par conséquent, 10 000 personnes meurent chaque jour, la plupart étant des enfants de moins de cinq ans.

APO

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :