Recherche

GABONINFOSLIVE

L'INFORMATION EN TEMPS REEL

Mois

avril 2016

CULTURE: Musique: Hommage à Papa Wemba

images7M9V4BCM

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, né le 14 juin 1949 à Lubefu au Congo belge (dans l’actuelle province du Sankuru en République démocratique du Congo) et mort le 24 avril 2016 à Abidjan à la suite d’un malaise survenu sur scène, est un chanteur, auteur-compositeur et acteur congolais. Il est le fondateur et dirigeant du label Viva la Musica qui a recruté et formé des stars de la musique congolaise et africaine telles que Koffi Olomidé, King Kester Emeneya.

Avec près de cinquante ans de carrière, il est considéré comme une des légendes de la musique congolaise et africaine. S’il n’est pas le créateur de la rumba congolaise, il en est un pilier et un des artistes qui propulsera ce genre à l’échelle internationale. Il participera tout de même aux débuts du soukous. La rumba reste sa référence malgré les autres styles abordés comme le rock, le ndombolo, et la world music entre autres.

En 1969, il est le co-fondateur de Zaïko Langa Langa avec Jossart N’yoka Longo, Evoloko, Pépé Felly et Andy Bimi Ombalé. Il quittera le groupe en 1974, pour fonder Isifi Lokolé, puis Yoka lokole avec entre autres Mavuela et Mbuta Mashakado et finalement fonder Viva La Musica en 1977. À la fin des années 1970, il est un des représentants les plus célèbres du mouvement de la SAPE.

Il est le deuxième artiste congolais (le premier étant Tabu Ley Rochereau) à signer avec un label musical international, Real World de Peter Gabriel avec qui il publiera trois albums Le Voyageur (1992), Emotion (1995), Molokaï (1998). En 1980, il sort son premier succès panafricain Analengo. En 1986, il s’installe en France et débute dans le cinéma avec La vie est belle. En 1989, il se fait connaître aux États-Unis grâce à la revue Africa Oyé. En 1999, deux de ses titres, Maria Valencia et le Voyageur, sont choisis par le réalisateur italien Bernardo Bertolucci pour son film Paradiso e inferno.

SKB

POLITIQUE: Compte rendu du Conseil des Ministres du 28 Avril 2016

sans-titre.png017

Jeudi, le 28 avril 2016, sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 11 heures, dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République.

A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres a félicité le Président de la République, Chef de l’Etat, pour sa participation active, le 22 Avril 2016, aux Etats Unis, à la cérémonie de signature de l’Accord adopté à Paris, le 12 Décembre dernier, lors de la 21ème Conférence des Parties.
Le Président de la République a, à cette occasion, rappelé que le paraphe de cet Accord s’inscrit dans le droit fil de l’engagement du Gabon sur la question de la lutte mondiale contre les Changements Climatiques et a, par ailleurs, décliné les initiatives prises par notre pays pour la préservation de l’environnement.

Par la suite, le Président de la République, Chef de l’Etat, dans sa quête constante de l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes et pour permettre à toutes les gabonaises et à tous les gabonais de participer à la lutte contre l’insalubrité, a décidé de ce que désormais, la « Journée Citoyenne » aura lieu tous les premiers (1er) Samedis du mois pour compter du Samedi 07 Mai 2016.

Enfin, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, conformément à son engagement en faveur de toutes les couches de la population et particulièrement les jeunes, a pris part ce jour, 28 Avril 2016, à la célébration de la Fête Nationale de la Jeunesse.

Occasion pour le Chef de l’Etat de réaffirmer sa détermination à permettre à chaque jeune qui en a la volonté, de trouver sa place dans notre société. C’est tout le sens donné au Programme pour l’Egalité des Chances engagé par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat.

Ainsi, malgré les difficultés, l’Etat continuera à assumer pleinement ses missions pour apporter à chaque jeune une éducation, une formation et un métier. Pour ce faire, le Chef de l’Etat invite chaque jeune à prendre ses responsabilités en s’impliquant davantage dans la construction de son avenir.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Le projet de loi portant suppression de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) et du Fonds d’Entretien Routier de Deuxième Génération (FER II) a été approuvé par le Conseil des Ministres.

L’adoption de cette loi vient ainsi combler un vide juridique dans l’organisation et le fonctionnement de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures.

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA DECENTRALISATION, DE LA SECURITE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

Le Conseil des Ministres a adopté deux (2) projets de décrets relatifs au calendrier des élections partielles d’un sénateur au Sénat et des députés à l’Assemblée Nationale. Il s’agit :
– du projet de décret fixant la date limite de dépôt des déclarations de candidature ;
– du projet de décret portant ouverture des campagnes électorales et convocation des collèges électoraux.

S’agissant de la date limite des déclarations de candidature, elle est fixée au mardi 10 Mai 2016 à 18 heures.

A ce titre, l’ouverture de la Campagne est fixée comme suit :

– pour l’élection d’un sénateur au Sénat, le mercredi 15 Juin 2016 à 00 heure ;
– pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, le mercredi 08 Juin 2016 à 00 heure.

La clôture de la Campagne aura lieu le vendredi 17 Juin 2016 à 24 heures.
Les Collèges électoraux sont convoqués le samedi 18 Juin 2016.
Le scrutin sera ouvert à 07 heures et clos à 18 heures.

MINISTERE DES TRANSPORTS

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret fixant les conditions d’insertion, d’évolution et d’exploitation dans l’espace aérien des aéronefs circulant sans personne à bord en République Gabonaise.

La révision de la réglementation devenue nécessaire, permettra l’harmonisation et l’intégration des drones dans le système national de l’aviation civile.

Aussi, le projet de décret détermine t-il, non seulement les enjeux opérationnels, techniques mais circonscrit également les questions juridiques liées à l’utilisation de ce type d’aéronefs.

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET DE LA MODERNISATION DES CADRES JURIDIQUES ET INSTITUTIONNELS

Le Conseil des Ministres a marqué son accord au projet de décret portant réorganisation de l’Ecole Nationale d’Administration, en abrégé « ENA ».
L’Ecole Nationale d’Administration est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie de gestion administrative et financière.

Aussi, la réorganisation dont il est question dans le présent décret permettra d’arrimer l’Ecole Nationale d’Administration aux évolutions aussi bien de l’administration gabonaise que des systèmes de formation, notamment le système LMD adopté par notre pays et actuellement appliqué au sein de nos universités.

Pour son fonctionnement, l’ENA comprend, outre le Conseil d’Administration, la Direction Générale et l’Agence Comptable.

MINISTERE DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES DE LA FORET ET DE LA MER

Le Conseil des Ministres a entériné le projet de décret fixant les conditions d’exploitation du Kévazingo, du Moabi et de l’Ozigo.

Ce projet de décret qui autorise l’exploitation, la transformation et l’exportation des essences cidessus mentionnées, vise l’augmentation de la productivité dans les concessions forestières et la diversification de la gamme des produits ouvrés, en vue de rendre les entreprises du secteur forêt-bois plus compétitives.

Par ailleurs, il est dorénavant fait obligation aux opérateurs économiques de n’exporter les produits du Kévazingo et d’Ozigo qu’à condition qu’ils soient issus de la troisième transformation.

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

Le Conseil des Ministres a marqué son accord pour la nomination de Madame Marante HARWOOD, en qualité de Consul Honoraire de la Grande Bretagne à Libreville.

En outre, le Conseil des Ministres a-t-il pris acte de ce que, dans le cadre du renforcement de la coopération entre la République Populaire de Chine et la République Gabonaise, les détenteurs de passeports diplomatiques ou de Services sont désormais exemptés de visa ; et ce, conformément aux dispositions de l’article 10 de l’accord, entré en vigueur le 05 février 2016.

AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES

MINISTERE DE LA COMMUNICATION, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

Le Conseil des Ministres a approuvé l’organisation d’un séminaire de formation des professionnels des médias publics et privés sur toute l’étendue du territoire national.

Ceci, dans le cadre d’appui au processus électoral par le renforcement de la liberté de la presse et de la sécurité des Journalistes.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
– Conseiller Politique : M. Florent MBA SIMA.
– Chargés de Mission du Président de la République :  Mme Reine BIVIGOU, en remplacement de M. BOUTOUNDOU Joël ; M. Jean Pierre OTEMBO, en remplacement de M. Nicolas MOUNDZIEGOU MAYILA.

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA PREVOYANCE SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SOCIALE
– Directeur Général : Mme Irène EYONAU épouse KENGUEL.
– Directeur Général Adjoint : Mme Virginie NTOUTOUM.

DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES SOCIALES
– Directeur Général : Mme Nadine Olga ANOUO ABIALA épouse EMBINGA. – Directeur Général Adjoint : M. Noël SAMA.

DIRECTION GENERALE DU BIEN ÊTRE
– Directeur Général : M. Jean Félix MOUBOUYI MIDOKO.
– Directeur Général Adjoint : Mme Pamela BARRE KOUMBA épouse NGOUABITH.

DIRECTION GENERALE DE LA FAMILLE
– Directeur Général : Mme Agnès GNANGUI épouse NGOGUENDONG.
– Directeur Général Adjoint : M. Etienne NKOMA.

DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTION DE LA FEMME DE LA FEMME ET DU GENRE
– Directeur Général : Mme Brigitte BIKAHMENDOME.
– Directeur Général Adjoint : Mme Paule LISSENGUET YAPA.

DIRECTION GENERALE DE LA VEUVE ET DE L’ORPHELIN
– Directeur Général : Mme Micheline OTOUNGA.
– Directeur Général Adjoint : M. Jean Daniel EDOU OBAME.

DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTION DES ASSOCIATIONS DU SECTEUR DE L’ACTION SOCIALE
– Directeur Général : Mme Ghislaine Camille BENGA NDONG.
– Directeur Général Adjoint : M. Hugues MBADINGA.

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE MERE-ENFANT JEANNE EBORI
– Directeur Général : M. Jean Rémy OSSIBADJOUO.
– Directeur Général Adjoint 1 : Dr Pélagie OBONE NZE.

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIBREVILLE (CHUL)
– Directeur Général Adjoint 2 : Dr Wenceslas YABA.

INSTITUT D’EPIDEMIOLOGIE ET DE LUTTE CONTRE LES ENDEMIES SANITAIRES (IELE)
– Directeur : Dr Grégoire BIYOGHE OBAME.

INSTITUT D’HYGIENE PUBLIQUE ET D’ASSAINISSEMENT
– Directeur : M. Valère EDZANG ZO’O.

ECOLE NATIONALE POUR ENFANTS DEFICIENTS AUDITIFS (ENEDA)
– Directeur : M. Jean Sylvestre NZONG MOMBO.

SERVICE D’AIDE MEDICALE ET D’URGENCE (SAMU)
– Directeur : Dr Jean Luc KAINE.

CENTRE NATIONAL D’HEMODIALYSE
– Directeur : Mme Armelle MBOUROU, confirmée.

PROVINCE DE L’ESTUAIRE
– Directeurs Régionaux de Santé :
– Libreville / Owendo : M. Antoine NDZENGUE, confirmé ;
– Région Ouest : Mme Félicité MBENG.

HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DE MELEN
– Directeur : Dr Vincent BOUSSOUGOU.

PROVINCE DU HAUT-OGOOUE
– Directeur Régional de Santé : M. Franklin NTSAGAMBA NGOUOMI.

CENTRE HOSPITALIER REGIONAL AMISSA BONGO DE FRANCEVILLE
– Président du Conseil d’Administration : M. Jules KAMI.

PROVINCE DU MOYEN OGOOUE
– Directeur Régional de Santé : Dr Julien MEYONG.

CENTRE HOSPITALIER REGIONAL GEORGES RAWIRI DU MOYEN-OGOOUE
– Président du Conseil d’Administration : M. Romain OMANDA.

PROVINCE DE LA NYANGA
– Directeur Régional de Santé : M. Thierry Noël MAMBOUNDOU.

CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE TCHIBANGA
– Directeur Général : M. Paul Timothée MBOUMBA.

PROVINCE DE L’OGOOUE-IVINDO
– Directeur Régional de Santé : Dr Aimé Pamphile BEKALE ELLOGUET.

PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO
– Directeur Régional de Santé : M. Anasthase KEBA MOUKOUMI.

PROVINCE DE L’OGOOUE-MARITIME
– Directeur Régional de Santé : Dr Clé OVONO EDZO.

PROVINCE DU WOLEU NTEM CENTRE HOSPITALIER REGIONAL D’OYEM
– Président du Conseil d’Administration : M. Jean Michel ELLA ESSONE.

OFFICE PHARMACEUTIQUE NATIONAL
– Président du Conseil d’Administration : M. Edouard ONDIMBA.

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESIONNELLE ET DE L’INSERTION DES JEUNES

AGENCE NATIONALE DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELS

CONSEIL D’ADMINISTRATION

MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES POUVOIRS PUBLICS

MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS
– M. Blanchard ONANGA DJILA.

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DE L’ECONOMIE, DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS ET DE LA PROSPECTIVE
– Mme Amélie Félicité BANGA EBOUMI.

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET DE LA MODERNISATION DES CADRES JURIDIQUES ET INSTITUTIONNELS
– Mme Yolande MEVIANE.

MINISTERE DU TRAVAIL ET DE L’EMPLOI
– M. Franck ONDO METOGO.

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
– MM.  Aristide MANFOUMBI ; Lucien EPIMI GUIA.

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA PREVOYANCE SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE
– M. Jean Baptiste OBAME NTOUTOUME.

AGENCE NATIONALE DES BOURSES DU GABON
– M. Hubert MVE ESSONO.

MAIRIE DE LIBREVILLE
– M. Joseph MOUDZIEGOU.

CONSEIL DEPARTEMENTAL DU KOMO MONDAH
– M. Jean Baptiste OBAME.

MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES OPERATEURS ECONOMIQUES

CHAMBRE DE COMMERCE DU GABON
– M. Alain REMPANOT.

CONFEDERATION PATRONALE GABONAISE
 Mme Jacqueline BIGNOUMBA.
MM.  Jean Médard MADAMA ;  Régis LOUSSOU KIKI. Jean Sylvain NDONG ;  Lucien OGUENDHA ; Roland ABA’A.

CONFEDERATION NATIONALE DU PATRONAT GABONAIS
– M. Claude AKOULOU.

SYNDICAT NATIONAL DES PETITS METIERS
– M. Alfred BOLA BOLA.

MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES PARTENAIRES SOCIAUX
COSYGA – M. Philippe DJOULA.

USAP – M. Fridolin MVE MESSA.

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE DU CONGO
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Lieutenant-Colonel Vincent de Paul KATOUA SOUMANGA.
– Deuxième Conseiller : Lieutenant Moran Kuthy NDZALOUYA.

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Capitaine François d’Assises BOUKA ESSONO.
– Deuxième Conseiller : Lieutenant Martin NDAMBA.

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE FRANCAISE
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Capitaine Paterne ONTSAGHA MICKOTO.

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

CABINET DU MINISTRE :
– Directeur de Cabinet : Mme Estelle NKALE BOUGHA OBOUNA épouse GNANGA, en remplacement de M. Mick MOUBEBA LONDO.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES MEDICALES DE FRANCEVILLE (CIRMF)
– Président du Conseil d’Administration du CIRMF : Pr Jean Raymond NZEZE, Médecin, Général de Corps d’Armée.

MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE RESSOURCES HYDRAULIQUES
DIRECTION GENERALE DE LA SETEG
– Directeur Général : M. Olivier MOUCKOKO, en remplacement de Mme Françoise NGOMO, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DE L’ECONOMIE, DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS ET DE LA PROSPECTIVE

DIRECTION GENERALE DE LA DETTE
– Directeur Général Adjoint : M. Fernand NGOUSSI.

SOCIETE D’ENTREPOSAGE DES PRODUITS PETROLIERS (SGEPP)

CONSEIL D’ADMINISTRATION
– Président du Conseil d’Administration : Mme Pauline AWA DZETE en remplacement de M. François BANGA EBOUMI.

MINISTERE DES TRANSPORTS

DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES
– Directeur Général Adjoint 1 : Mme Pierrette OYANE ZUE.
– Directeur Général Adjoint 2 : M. Martin NDONG NDOUTOUMOU.

AGENCE DE REGULATION DES TRANSPORTS FERROVIAIRE (ARTF)
– Secrétaire Exécutif : M. Dieudonné YEMBI, en remplacement de M. Martin NGOUA OBAME, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
– Secrétaire Exécutif Adjoint : M. Anatole KABOUNOU ONKONY, en remplacement de M. Augustin MASSOSSO BENGA, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
– Conseillers :
MM :
 Justin NDOUDANGOYE, en remplacement de Mr. Michel KALA DANA admis à faire valoir ses droits à la retraite.
 Jean Marc ELLA SIMA, en remplacement de Mme Layola NTSAME NGUEMA, admise à faire valoir ses droits à la retraite.

DIRECTION GENERALE DE LA SECURITE ROUTIERE (DGSR)
– Directeur Général Adjoint 1 : M. Corine BITOUOLI.
– Directeur Général Adjoint 2 : M. Guy Patrick EKOME NZENG.

MINISTERE DES MINES ET DE L’INDUSTRIE

ECOLE DES MINES ET DE LA METALLURGIE DE MOANDA (E3MG)
– Président du Conseil d’Administration : M. Jean Valentin LEYAMA.

DIRECTION GENERALE
– Directeur Général de l’Ecole des Mines de Moanda : M. Etienne MVOULA.

SOCIETE GABON MINING
– Directeur Général Adjoint : M. Joseph MAKITA NGADI.

MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

CABINET DU MINISTRE
– Chargés d’Etudes : Mmes : Murielle Bétina MOUYEYE BOUESSE, confirmée ;  Doris Elvire MATAMBA, confirmée ; Ornella Charline Isabella MACHAKA ONGUENET ;
MM. : Michel DAMAS ALAFOU ; Ted Stéphane ADIMINGA KOUNA.

MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DE L’EDUCATION CIVIQUE

CABINET DU MINISTRE
– Conseiller chargé de la Conservation du Patrimoine Culturel : M. Jean Bosco NGUEMA NDOUTOUMOU.
– Conseiller chargée de la Promotion et des Evénements Culturels : Mme Perpétue Amélie Charlotte NDONG.
– Chargés d’Etudes : Mmes : Elda ZALEBE ELLA ; Joséphine ITOUMBA ;
MM. : Jean Romain NZAOU ; Joël OLLOMO ASSOUMOU.

MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DE LA POSTE

SOCIETE DE PATRIMOINE DES INFRASTRUCTURES NUMERIQUES
– Administrateur : M. Jean Bernard AMANI ONANGA, en remplacement de M. Justin BOLA BOLA.

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE

DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES ET DES EQUIPEMENTS
– Directeur Général : M. Dieudonné WAYI, en remplacement de M. Simplice MOUANGO BOUNGUENDZA.

SOCIETE: Célébration de la Fete Nationale de la Jeunesse

sans-titre.008

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a participé aujourd’hui à une célébration de la Fête nationale de la Jeunesse, organisée à l’amphithéâtre de l’Ecole nationale de l’enseignement supérieur et technique (ENSET). Devant plus de 1.500 jeunes originaires des neuf provinces du Gabon et venus de tous les établissements scolaires de Libreville, le Chef de l’Etat a remercié l’ensemble de la jeunesse du Gabon pour la confiance qu’elle accorde aux mesures prises par l’Etat afin de lui construire un avenir meilleur.

Lors de la cérémonie, le Président de la République a déclaré : « Je vous l’ai dit, personne ne devra rester sur le bord de la route. C’est pourquoi, au-delà des filières de formation universitaires et professionnelles classiques, j’ai lancé différents programmes pour permettre à chaque jeune qui en a la volonté de trouver sa place dans notre société. (…) C’est également le sens profond qu’il faut donner au Programme pour l’Egalité des Chances. »

sans-titre.009

Lancé par le Président de la République il y a deux mois, le Programme pour l’Egalité des Chances permet notamment d’améliorer la formation professionnelle par l’introduction de nouveaux programmes mais aussi la création de centres de formation. Ceci afin que tous les jeunes du Gabon aient les mêmes outils pour se construire un avenir professionnel.

« L’Etat continuera, malgré les difficultés, à assumer pleinement ses missions pour apporter à chaque jeune une éducation, une formation et un métier (…) Mais vous aussi, vous devez faire votre part. C’est-à-dire vous impliquer davantage dans la construction de votre avenir. Je compte sur vous pour me soutenir et faire en sorte que l’égalité soit réelle », a ajouté le Chef de l’Etat.

A l’occasion de l’édition 2016 de la Fête nationale de la Jeunesse, et dans une ambiance festive, le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, le Conseil national de la Jeunesse (CNJ) ainsi que des centaines de jeunes ont passé en revue les différentes actions engagées par l’Etat pour favoriser la formation et l’employabilité des jeunes.

Parmi elles, la mise en place d’un nouveau système d’attribution et de valorisation des bourses étudiants ; le lancement du programme de formation « Un jeune, un métier » qui, dans sa première phase, va permettre à plus de 3.000 jeunes de bénéficier pendant trois mois d’une formation professionnelle à des métiers de service mais aussi la politique d’autonomisation des jeunes basée sur le développement des Activités Génératrices de Revenus (AGR).

La Fête nationale de la Jeunesse a été créée en 1980 et sa première édition s’est tenue en 1981.

PP

POLITIQUE: Déclaration de soutien des sénateurs à Ali Bongo

sans-titre.006

sans-titre.007

Eu égard aux multiples réalisations entreprises par le président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, en conformité avec son projet de société et qui se traduisent par des réformes socio-économiques engagées pour améliorer les conditions de vie de nos compatriotes ;

Nous, Sénateurs du groupe parlementaire PDG, encourageons le Distingué Camarade Ali BONGO ONDIMBA à poursuivre les efforts déjà entamés pour hisser le Gabon au rang des pays émergents ;

Tenant compte des conclusions du Congrès Extraordinaire d’Investiture jumelé avec la célébration du 48ème anniversaire de notre parti, qui ont investi avec ferveur militante comme candidat du PDG, conformément aux dispositions statutaires, le Distingué Camarade Président Ali BONGO ONDIMBA ;

Compte de ce qui précède, nous, Sénateurs, Membres du groupe Parlementaire PDG au Sénat :

– Déclarons :

• Notre attachement au respect et à la défense des idéaux du Parti Démocratique gabonais ;

– Réaffirmons :

• Notre soutien sans réserve, notre fidélité, notre loyauté à notre candidat le distingué Camarade Ali BONGO ONDIMBA et nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour lui assurer une victoire éclatante à la prochaine élection présidentielle.

– Lançons un vibrant appel à tous nos militants et sympathisants à se mobiliser derrière le PDG et son candidat le Distingué Camarade Ali BONGO ONDIMBA.

Le Président du Groupe: Raphael MANGOUALA

Après les Week-ends pour entreprendre, place aux inscriptions pour le Grand Prix de l’Excellence 2016 !

index

index1

La caravane du Grand Prix de l’Excellence a organisé le dernier WEEK-END POUR ENTREPRENDRE à Libreville, les 22, 23 et 24 avril à l’Ecole Internationale Ruban Vert, où 169 jeunes Librevillois sont venus participer aux ateliers de formation leur permettant de monter un projet viable en 48 heures.
« C’est vrai que l’enjeu majeur c’est le Grand Prix de l’Excellence, mais au delà de ce Prix, il y a un défi dehors, c’est de pouvoir offrir des emplois à nos frères et sœurs, et cela grâce aux outils que l’on a reçu pour monter une entreprise durant ce week-end » s’est réjoui un participant.
Place au bilan : au 1er jour de la caravane, les organisateurs s’étaient fixés l’objectif d’impacter 1000 jeunes Gabonais sur l’ensemble du territoire. Objectif dépassé ! Avec l’aide de 203 bénévoles dans les 9 provinces visitées, 1201 jeunes Gabonais sont venus participer aux différents ateliers, dont 340 filles. Ce qui démontre l’intérêt des Gabonaises pour ce nouveau défi entrepreneurial. 125 projets ont été développés avec l’aide des mentors et des facilitateurs. Des projets dans des secteurs très variés et répondant à des attentes et une réalité socio-économique locale toujours différente, dans l’agriculture, les services ou le commerce.
Désormais, place aux inscriptions pour le Grand Prix de l’Excellence 2016 !
Les inscriptions au concours sont ouvertes depuis le 10 avril dernier, et seront closes le 10 mai 2016 à 17h (dépôt physique à l’Incubateur National) et à 23h59 (par internet).
Participer au Grand Prix de l’Excellence 2016, c’est avant tout une opportunité à saisir pour financer partiellement ou totalement son projet d’entreprise, mais également de bénéficier d’un encadrement, d’une visibilité et d’une mise en relation avec le monde des affaires. Pour rappel, le Grand Prix de l’Excellence est ouvert aux Gabonais âgés entre 18 et 40 ans (le porteur du projet doit impérativement être Gabonais), résidant au Gabon où à l’étranger (avec un associé localement). Le concours cible 2 catégories : les entrepreneurs déjà en exercice (ayant déjà une entreprise enregistrée), et les entrepreneurs en herbe (projet d’entreprise).
Les inscriptions se font par internet (www.jainafrica-grandprix.org) où physiquement à l’Incubateur National JA Gabon, situé à Likouala. Informations au 01 74 20 23. Bonne chance à tous !

SKB

SOCIETE: 26.785.525.687 de francs CFA comme budget de la Commune de Libreville: Un exploit

20160427_174742[1]

C’est dans les locaux de l’Hotel de ville de la Mairie de Libreville que le Président du Conseil Municipal, Rose Christiane Ossouka Raponda a durant deux jours (26-27 Avril)statué avec les conseillers municipaux au cours de cette Session Ordinaire du Conseil Municipal, de l’approbation du budget primitif de la Commune de Libreville, exercice 2016, arreté en recettes et en dépenses à la somme de 26.785.525.687 francs CFA.

En effet, le budget qui vient d’etre approuvé et adopté est en légère augmentation de 152.010.412 francs CFA par rapport au budget primitif modifié de 2015.

SKB

Le Premier Forum d’Affaires d’Afreximbank en RDC aborde les opportunités de financement pour les entreprises locales

unnamed.1

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) va soutenir les efforts d’industrialisation et l’expansion de l’implication des entrepreneurs locaux dans les secteurs clés de l’économie congolaise, a dit Dr. George Elombi, Vice-Président Exécutif d’Afreximbank, ce jour à Kinshasa.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture du premier forum d’affaires organisé par Afreximbank en République Démocratique du Congo (RDC), Dr. Elombi a dit que les quatre axes prioritaires du plan d’intervention de la Banque dans le pays seraient l’agriculture, l’énergie et les industries extractives, les infrastructures et le soutien aux petites et moyennes entreprises. Ces facteurs ont un rôle critique dans le développement d’un tissu industriel à forte valeur ajoutée et la diversification de l’économie nationale, qui sont tous des piliers de la Stratégie du Commerce Intra-Africain lancée récemment par Afreximbank, a-t-il ajouté.

Henri Yav, Ministre des Finances de la RDC, lors de son discours d’ouverture, a dit que le forum intervenait dans un contexte où les perspectives de l’économie mondiale restaient volatiles et difficiles, surtout pour les nations productrices de matières premières comme la RDC. Il a ajouté qu’à ce titre, le pays s’était engagé à promouvoir une plus grande diversification de l’économie en vue de renforcer sa résilience contre les chocs internes et externes, et que l’adhésion du pays à Afreximbank s’inscrivait dans cette optique.

Pour Albert Yuma, Président National de la Fédération des Entreprises du Congo, l’appui des institutions financières sous-régionales, comme Afreximbank, est indispensable pour assurer l’émergence économique de la RDC, notamment pour répondre aux besoins de capitaux frais à court, moyen et long termes des acteurs économiques locaux.

L’évènement a réuni les institutions, banques et entreprises congolaises de divers secteurs, ainsi que des agences gouvernementales impliquées dans le développement des échanges commerciaux.

Le forum fait partie des initiatives déployées par Afreximbank dans ses États Membres en vue d’échanger avec les opérateurs économiques locaux et d’adapter ou intensifier ses activités de financement du commerce selon les besoins identifiés.

AB

ECONOMIE: L’entrée de l’AFC dans le capital de la GSEZ

sans-titre.005    images.2

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a reçu lundi en audience Andrew Alli, le PDG d’African Finance Cooperation (AFC) qui vient d’entrer dans le capital de la société anonyme Gabon Special Economic Zone (GSEZ), en charge d’aménager la Zone économique spéciale de Nkok.

« Nos relations avec les institutions du secteur privé influents sont cruciales pour la mise en œuvre réussie de grands projets d’infrastructure à grande échelle. Cet accord signé avec l’AFC nous permettra de développer l’infrastructure existante de GSEZ et de mettre en œuvre un certain nombre de nouveaux projets qui vont non seulement stimuler le développement économique du Gabon, mais aussi améliorer la vie des citoyens gabonais », a déclaré le Chef de l’Etat à l’issue de cette rencontre.

Ali Bongo Ondimba s’est félicité de ce partenariat entre la GZES et l’institution financière panafricaine AFC qui devrait permettre de poursuivre l’accélération de la diversification économique du Gabon à laquelle la GZES contribue depuis six ans. La GZES est née en 2010 d’un partenariat public-privé signé entre le Singapourien Olam et l’Etat gabonais.

L’arrivée de l’AFC dans le capital de GZES SA, à hauteur de 86 milliards de FCFA (USD 140 millions) devrait permettre la construction d’infrastructures supplémentaires dans la Zone économique spéciale de Nkok. Parmi ces infrastructures à venir, un nouveau terminal minéralier, destiné à attirer de nouveaux investisseurs. Bénéficiant d’un régime fiscal et douanier particulier, la ZES de Nkok, en cours de développement à moins d’une trentaine de kilomètres de Libreville, est la concrétisation de la volonté du Président de la République de développer le Gabon en multipliant les moteurs de croissance économique ainsi que les opportunités de trouver un emploi, conformément au Programme de l’égalité des chances cher au Chef de l’Etat. Pour rappel, le Gabon est membre de l’AFC depuis août 2015, au même titre que douze autres pays de l’Afrique centrale et de l’ouest.

PP

MainOne à la tête de l’initiative pour le développement du réseau câblé d’Afrique de l’Ouest lors du SubOptic 2016

sans-titre.004

MainOne, leader des solutions en matière de connectivité et de centres de données, a récemment renforcé son engagement à améliorer son réseau de câbles sous-marins à l’occasion du SubOptic 2016, véritable lieu de convergence où les fournisseurs de technologies optiques de pointe échangent leurs idées et étudient les derniers développements dans le secteur.

S’exprimant à propos de sa participation à la conférence, le Directeur technique de la société, Ravi Kannikeswaran, a déclaré : « L’industrie du câble sous-marin a connu de grands changements ces dernières années. Après un arrêt des constructions pendant plusieurs années, les systèmes sont mis à niveau et de nouveaux systèmes sont annoncés dans de nombreuses régions du monde. Cela est essentiellement dû à la nécessité de rapprocher de grandes quantités de données de l’utilisateur. Consciente de ce besoin, MainOne suit les tendances mondiales afin de garantir que les systèmes à câbles sous-marins continuent d’offrir une performance optimale en Afrique de l’Ouest. »

Il ajoute : « Ayant prouvé qu’elle était capable d’assurer une disponibilité de ses câbles à 100 % depuis sa création, MainOne continue de veiller à développer des stratégies de pointe en matière de technologie et de gestion afin de maintenir son niveau d’excellence. C’est pourquoi nous continuons de défendre la cause de la protection des câbles sous-marins en Afrique de l’Ouest et nous améliorons constamment nos systèmes afin de garantir la performance requise. »

La conférence et convention SubOptic ne se déroule qu’une fois tous les trois ans, et il s’agit du plus grand événement mondial du secteur des câbles sous-marins, un événement conçu par le secteur, pour le secteur. Cette conférence encourage les acteurs clés du secteur à se rencontrer et à discuter des enjeux cruciaux pour leurs entreprises.

APO

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :