SOCIETE: Le génie gabonais où le Gabon qui tombe en lambeaux

000_par6054679_0

Le peuple gabonais ne demande qu’une SEULE CHOSE depuis un demi-siecle : qu’on lui laisse la possibilité de déployer son GÉNI, que la francafrique et leurs gouverneurs locaux les bongo étouffent depuis 50 ans sans répit.
Avec ce qui se passe sur le sol francais depuis deux mois sans discontinuer, le monde entier a désormais la preuve de ce qu’est capable ce petit peuple d’1 million cinq cent mille âmes à peine, lorsqu’il est en possession de sa pleine Liberté et des ses pleines Capacités.

C’est peut-être pour cela qu’on refuse à ce peuple d’amorcer son Alternance. Ceux qui l’ont étudié de fond en comble depuis Savorgnan de Brazza, savent pertinemment que Libres et dotés de la puissance financière que leur octroie leurs énormes richesses, le Gabon et ses habitants deviendront un Peuple et un Pays majeurs, dont l’éclat s’illuminera telle une lampe qu’on allume au milieu des ténèbres.

C’est pour nous empêcher d’exprimer tout ce Potentiel que les derniers survivants esclavagistes, reconvertis dans la traite des forêts et des sous-sols africains, nous imposent depuis 50 ans des présidents médiocres, dont le rendu cognitif est aux antipodes de ce qu’un vrai Gabonais est en même de déployer pour son pays et son peuple.

Reinventer l’education africaine est une urgence pour sortir du joug manipulateur et afropessimisme.

L’une des raisons pour lesquelles les Africains [certains] n’aiment pas l’Afrique est l’éducation scolaire à laquelle ils ont été exposés durant leur parcours éducationnel, sans jamais chercher à mettre quoi que ce soit en question. Une fois grand en penché dans la recherche, on se rend compte o combien nous avons été trompés; à titre d’exemple:

On nous a dit que c’est Christophe Colomb qui avait découvert l’Amérique : Faux = Avant Christophe Colomb les Noir Africains d’Egypte avaient déjà été en Amérique et commerçaient avec les Amérindiens Cf: « They came before Columbus » du Dr Ivan Van Sertima.

Après avoir assimiler tout ceci, on épouse l’idée mensongère selon laquelle l’Africain n’a jamais rien fait et pourtant, ses exploits ont étés volontairement occulter par ceux qui ont écrit son histoire.
Extraite du téléfilm camerounais « Amour et tradition ». Je pense qu’il est temps pour nos Gouvernements de prendre le taureau par les cornes.

De source du Trésor Public Gabonais, le mois de Septembre 2016, c’est Perenco qui a absorbé sur fonds propres, la quasi-totalité de la charge salariale des fonctionnaires Gabonais, soit près de 60 milliards de Francs CFA. Perenco est supposé être remboursé par abattement fiscal sur les recettes pétrolières rétrocédées au Gabon ; ce qui voudrait dire que les prochains revenus financier du pays sont déjà dépensés aujourd’hui et donc la disette va continuer pendant longtemps.

Pour le mois d’Octobre, c’est Ecobank à qui il est demandé d’éponger ces salaires. Mais Ecobank n’a pas les reins financiers aussi solides que Perenco et trouver 60 milliards en liquide comme cela vite fait, ce n’est facile ; d’où les problèmes qu’on observe.

Pour la CAN 2017, c’est Total qui paie la facture et sera remboursé par abattement fiscal sur les revenus pétroliers. Pour les stades, c’est la Chine qui paie et se fera rembourser en nature en exploitant sauvagement nos ressources naturelles.

Voici la situation dans laquelle Ali Bongo a embourbé le Gabon. Mais Bilie By Nze va vous dire que tout va bien.

SKB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :