ECONOMIE: 4ème SOMMET AFRIQUE – MONDE ARABE

010102010190922000000afroarabe

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba sera présent au 4ème Sommet Afro-arabe qui se déroulera du 22 au 23 novembre 2016 à Malabo en Guinée équatoriale. Le thème choisi pour cette quatrième conférence est : « Ensemble pour le développement durable et la coopération économique ».

Le quatrième Sommet afro-arabe mettra un accent particulier sur les cinq domaines prioritaires suivants :
– Le développement politique/terrorisme ;
– Le financement du développement ;
– Le développement agricole et la sécurité alimentaire ;
– Le fonds de réponse aux catastrophes ;
– La migration.

Au cours de cette rencontre les participants examineront également différents rapports. Ces rapports feront le point sur l’avancement des décisions prises lors du sommet de Koweït, les propositions faites pour impulser la coopération entre les deux pôles et pour aplanir les obstacles qui se dressent devant le développement de cette coopération, particulièrement ceux relatifs à l’investissement et à la technicité.

Le prochain sommet devra adopter un programme triennal (2017-2019), un programme à trois composantes, politique, économique et social.

C’est la première fois que ce sommet se tient sur le continent africain, les trois premiers s’étant tenus au Caire en 1977, à Syrte en Libye en 2010 et au Koweït en 2013. C’est à l’issue du deuxième sommet à Syrte, qu’une résolution préconisant la régularité des sommets arabo-africains a été prise dans le sens de revitaliser la coopération afro-arabe.

Lors du deuxième sommet afro-arabe de Syrte, le chef de l’Etat avait été désigné médiateur par l’Union africaine. Et c’est en sa qualité de co-président du 2ème Sommet afro-arabe, que le président de la République avait pris la parole au cours du 3ème Sommet de Koweït. Il avait alors fait un plaidoyer en faveur du renforcement de la coopération arabo-africaine dans les domaines tels que l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’économie et le commerce. Le chef de l’Etat a également encouragé la création d’une chambre de commerce mixte ainsi que celle d’un conseil d’affaires afro-arabe.

Cependant le partenariat Afrique – Monde arabe n’a pas encore produit tous les effets escomptés depuis sa création en 1977 car les structures préconisées pour son opérationalité ne sont toujours pas mises en place (Chambres de Commerces et d’Industries afro-arabes etc…), d’une part. Et d’autre part, ce partenariat est confronté à un problème de manque de ressources qui entrave son fonctionnement malgré une volonté politique.

PP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :