ECONOMIE: GABON/CHINE, le nouveau partenariat de coopération globale

unnamed3

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, vient d’effectuer une visite d’Etat en République populaire de Chine du 6 au 9 décembre 2016 à l’invitation de Xi Jinping. A l’occasion de ce déplacement – qui était le premier à l’extérieur du continent africain après sa réélection et aussi dans le cadre bilatéral pour M. Bongo Ondimba -, les deux chefs d’Etat ont décidé d’élever au rang de ‘partenariat de coopération global’ les relations sino-gabonaises. Une ambition confirmée lors des entretiens avec le Premier ministre, M. Li Keqiang, et le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, M. Zhang Dejiang.

Des accords signés par les gouvernements gabonais et chinois, ainsi que par les organismes respectifs de promotion des investissements ANPI et CCPIT, témoignent de la réalité du «coup d’accélérateur» souhaité par Ali Bongo Ondimba. Le temps est venu, pour l’Afrique et pour l’Asie, de voir les flux d’investissements privés accompagner les initiatives publiques. Deuxième puissance économique du monde, la Chine, présente au Gabon à travers une trentaine de sociétés, a vu le volume de ses échanges commerciaux multiplié par cinq ces huit dernières années pour atteindre 1,77 milliards de dollars. La Chine est le troisième fournisseur du Gabon avec un volume d’importation de 8,6% et son premier client avec un volume d’exportation égal à 14,2%.

Devant plus de 300 femmes et hommes d’affaires venus célébrer la coopération sino africaine sous le patronage du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT) et de l’Ambassade de la République gabonaise en Chine, le Président de la République a confirmé « l’entière disponibilité du Gabon pour accueillir davantage d’investissements directs chinois dans les domaines agricole, touristique, industriel et bancaire, entre autres. S’agissant du secteur minier, le Gabon dispose de deux grands projets, Belinga et Maboumine. Concernant Belinga dont les réserves en fer sont estimées à plus d’un milliard de tonnes, le Gabon recherche de bons partenaires financiers et techniques chinois pour ce projet d’envergure. Il en est de même pour le gisement polymétallique de Maboumine où le consortium constitué par l’Etat gabonais et le groupe Eramet recherche des partenaires chinois en vue d’accélérer sa mise en exploitation. S’agissant du secteur touristique, je souhaite une accélération des échanges entre nos deux pays et réaffirme mon ardent souhait de voir les gouvernements de nos deux pays procéder à la signature d’un accord aérien. Quant aux banques chinoises, je les invite à s’implanter au Gabon ou à acquérir des participations dans des banques existantes ».

Le Président de la République a achevé cette visite d’Etat par la province du Guangdong qui, grâce à ses zones économiques spéciales, hisse son PIB au quinzième rang mondial. Lors d’un échange direct avec le Gouverneur, M. Zhu Xiaodan, il a invité les entreprises chinoises à venir travailler au Gabon notamment dans la transformation locale des matières premières et redit la disponibilité du Gabon à accueillir une zone économique spéciale dédiée aux entreprises chinoises.

PP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :