SPORT: Football: Choc des cultures et touche brésilienne

image-ashx015

Le match de dimanche entre les Kashima Antlers, champions de J.League, et les Mamelodi Sundowns, champions d’Afrique, sera placé sous le triple signe de l’exotisme, de l’élégance et de la vitesse. Les Japonais pourront compter sur des supporters déchaînés, prêts à chanter et à agiter leurs drapeaux du coup d’envoi au coup de sifflet final. De leur côté, les Sud-Africains seront portés par les espoirs de toute la nation arc-en-ciel.

L’affiche
Mamelodi Sundowns – Kashima Antlers, Suita City Football Stadium, dimanche 11 décembre, 19h30 (heure locale)

Les résultats décevants de l’équipe nationale de rugby et l’échec des Bafana Bafana dans la course à la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2017 ont laissé un goût amer aux amateurs de sport sud-africains en 2016. Heureusement, la victoire historique des Sundowns en finale de la Ligue des champions de la CAF leur a redonné le sourire. L’exploit est de taille car le club de Pretoria n’est que le second pensionnaire de Premier Soccer League à remporter le trophée continental. Les supporters de tout le pays ont donc un temps oublié leurs querelles intestines pour se rassembler derrière leur représentant en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Mais les lauréats de la Ligue des champions de la CAF pourront-ils vaincre le décalage horaire, le poids des attentes et une équipe locale parfaitement préparée ?

« Notre calendrier chargé et l’euphorie suscitée par notre victoire en J.League ont peut-être contribué à notre entrée en matière laborieuse », confiait Ryota Nagaki, élu homme du match après la victoire de Kashima sur Auckland City. En effet, les nouveaux rois du Japon ont fêté leur premier national depuis sept ans cinq jours avant de défier le champion d’Océanie. La lassitude et le manque de concentration se sont parfois fait sentir contre les Néo-Zélandais, mais quelques changements inspirés en seconde période ont permis à Kashima de faire la différence. Auteur d’un doublé victorieux en finale de la J.League contre les Urawa Reds, Kanazaki s’est une nouvelle fois révélé décisif.

Les Sud-Africains peuvent, quant à eux, compter sur une attaque rapide et agile. Sur le papier, leur effectif paraît mieux armé que celui d’Auckland pour résister à la vivacité et à l’intensité de Kashima. Un scénario dans lequel les deux équipes ouvriraient le jeu et où le ballon passerait rapidement d’un camp à l’autre pourrait bien faire les affaires des Sundowns… ce qui n’a évidemment pas échappé à Ishii, l’entraîneur des Antlers.

La connexion brésilienne
Les Sundowns doivent à leurs tenues d’être surnommés depuis longtemps les Brazilians. De son côté, Kashima entretient une relation de longue date avec le pays le plus titré de l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. Zico a passé cinq ans dans la préfecture d’Ibaraki. Au cours de cette période, il a inculqué au club les valeurs sur lesquelles il a bâti ses trois participations à l’épreuve suprême. En outre, Zico n’est pas le seul Brésilien à avoir étoffé le palmarès de Kashima. Avant le récent triomphe d’Ishii, les sept précédents titres des Antlers en J.League sont l’œuvre d’entraîneurs auriverdes.

La stat
1 – Cette rencontre sera celle de toutes les premières : les deux équipes fêtent en effet leur première participation à la Coupe du Monde des Clubs. Pitso Mosimane est le premier entraîneur sud-africain à mener une équipe sud-africaine à la victoire en Ligue des champions, tandis que Masatada Ishii est le premier entraîneur japonais à remporter la J.League avec Kashima. En 1996, il avait participé à la conquête du premier titre du club en tant que joueur.

Enendu…
« Les cinq ou dix premières minutes seront très importantes. Nous allons discuter pour savoir s’il vaut mieux les presser ou essayer de fermer les espaces. Ensuite, nous établirons notre stratégie. J’ai regardé des vidéos et leurs attaquants sont très agiles. Il faudra essayer de les ralentir » – Masatada Ishii, entraîneur des Kashima Antlers

« La tâche n’est pas impossible car nous aimons ce que nous faisons et nous croyons en nous-mêmes. La Coupe du Monde des Clubs est une scène extraordinaire pour moi, mais aussi pour tous mes coéquipiers » – Percy Tau, milieu de terrain des Mamelodi Sundowns, sur le site Internet officiel du club.

CAF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :