ECONOMIE: Économie Numérique et Croissance: Conclusions de la Table Ronde

unnamed01

Comment optimiser le potentiel du numérique au Gabon ? Une question simple et des réponses tantôt évidentes, tantôt complexes, présentées sous la forme de recommandations en clôture ce jeudi de la 1e Table ronde sur l’économie numérique initiée par le Gouvernement gabonais.

Alors que la révolution du digital déploie ses réseaux autour de la planète, le Gabon entend se positionner comme un futur hub numérique régional, vecteur de richesses nouvelles au service de la diversification de l’économie, source d’emplois créatifs et territoire d’expression.

Lancée mercredi lors d’une cérémonie placée sous le haut parrainage du Premier ministre, cette table ronde était adossée au constat établi par Emmanuel Issoze Ngondet : « L’économie numérique est l’un de ces rares domaines scientifiques et techniques où tous les pays de la planète ont démarré presque tous au même moment ». Demain se dessine aujourd’hui. Quelque 5% de la richesse nationale proviennent déjà de l’immatériel interconnecté par la fibre, les câbles et les ondes. « Notre objectif affiché est de doubler cette part en créant les conditions d’un dialogue productif entre tous, investisseurs, entrepreneurs, usagers, opérateurs, administrations, institutions internationales », a indiqué en clôture le Ministre de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Placée au cœur de l’univers du web nomade, forte de centaines de millions de jeunes reliés par les messageries instantanées, l’Afrique est en marche vers son « indépendance numérique », selon la formule du Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Câble sous-marin, dorsale optique à haut débit, prix du data en baisse, libre concurrence des services : le Gabon, pionnier de la 4G, « va bénéficier de cette réunion témoignant de l’existence d’une forte volonté politique », a souligné Sofie Maddens, la directrice de la régulation et de l’environnement des affaires au Bureau de développement des télécommunications de l’Union internationale des télécommunications (BDT-UIT),

Fruit des travaux en atelier, deux jours durant, un corpus de recommandations a donc été présenté lors de la séance finale, qui, des mesures sur les prix des équipements aux développements géographiques de la télévision numérique terrestre, des conditions du dégroupage aux dispositifs en faveur de la protection de la propriété intellectuelle, de la portabilité des numéros aux évolutions règlementaires attendues, sera à la charge opérationnelle d’un comité de suivi. Devant ces paysages de la modernité, présents partout dans la vie quotidienne, « ne soyons pas comme la chèvre de M. Seguin », a fait remarquer Alain-Claude Bilie-By-Nze. Le Gabon doit être prêt, c’est-à-dire instruit des écueils et bien formé aux nouvelles technologies.

Appel à une prise de conscience globale, dont cette table ronde illustre l’urgente nécessité : dans l’environnement transitionnel d’aujourd’hui – ce véritable bain numérique-, il faut passer de la consommation passive à l’action créative. « Pour le pêcheur qui vend son poisson comme le peintre ses toiles, l’étudiant qui cherche un job, le jeune entrepreneur en recherche de clients, le pécule à envoyer à un parent, dira le Ministre en conclusion, l’univers numérique est synonyme de progrès ». Incontournable et à conquérir.

SKB

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: