SPORT: Football: CAN Gabon 2017: La RD Congo avec beaucoup de réussite s’impose au Maroc

image-ashx3

La République Démocratique du Congo est la seconde équipe à marquer trois points après le Sénégal. Il ne lui a fallu qu’un seul but pour faire une différence dont on pensait dans les tribunes qu’elle ne se ferait jamais et que le match et qu’on assisterait comme quatre des cinq matches précédents à un nul.

La partie avait bien démarré. A peine deux minutes de jeu, un tir de 20 mètres parfaitement enveloppé par M’Bark Boussoufa s’écrasait sur la transversale congolaise. On se frottait les mains. Cela changeait du match précédent entre Ivoiriens et Togolais.  Déjà, il y avait plus de rythme. On n’avait pas tout faux mais on devait assister à une rencontre attaque marocaine – défense congolaise. Les protégés d’Hervé Renard avaient plus de technique dans les jambes, ceux de Florent Ibenge plus de puissance et l’art de stopper les imprudents qui venaient se frotter à leur arrière-garde. Ce combat Léopards-Lions se révéla totalement stérile en dépit de quelques tentatives pas toujours bien orchestrées.

Ah qu’il est difficile ce premier jour de CAN Total 2017 pour toutes les équipes. Qui veut aller loin ménage sa monture mais là il y a cette année comme une espèce de retenue généralisée. La chaleur et plus que tout l’humidité qui transforme les maillots en véritables éponges. La réadaptation est difficile pour tous.

A force aussi d’entendre les sélectionneurs répéter à qui mieux mieux que le premier match est le plus important, qu’il ne faut pas le perdre, les acteurs sur le terrain sont souvent inhibés et prennent le minimum de risques quand ils en prennent.

Après la pause, très léger changement dans l’organisation de l’équipe congolaise.  Firmin Mubele joue un peu plus avancé. Cédric Bakambu reste loin devant mais éventuellement il pourrait maintenant bénéficier du soutien de Mubele. Stratégie payante car c’est ce joueur qui sera à l’origine de l’unique but de la partie. Sur son côté gauche, il passe deux joueurs marocains, et centre au cordeau.

Le gardien Monir El Kajoui dégage dans les pieds du seul Congolais présent dans la surface Junior Kabananga (1-0, 59’).  Les Marocains auront une première opportunité pour égaliser sur une frappe du nouvel entrant, Youssouf En-Nesyri dont le tir du gauche sera bloqué par Ley Batampi un peu chanceux (69’). Le même Batampi aura une intervention décisive en stoppant une tête à bout portant de Youssef El Arabi après un centre lumineux au deuxième poteau de M’Bark Boussoufa.

La fin de la rencontre fut difficile pour les Congolais. Ils avaient déjà perdu Joyce Lomalisa, exclu après un deuxième carton jeune (81’), ils perdaient ensuite leur capitaine Gabriel Zakuani, sur blessure (84’). Pendant plus de dix minutes les Léopards se retrouvèrent à 9 contre 11, Zakuani restant sur le terrain car Ibenge avait déjà effectué ses trois changements. A l’arrivée, ce sont eux qui pouvaient lever les bras en signe de victoire. La mauvaise opération, par leur faute (possession de balle, 60% en leur faveur), étaient pour les Lions de l’Atlas.

Réactions

Hervé Renard (sélectionneur du Maroc)

« Je pense qu’on est bien entré dans ce match, avec une première mi-temps aboutie. On a posé beaucoup de problèmes à la RDC, une équipe très difficile à manoeuvrer. On a eu des opportunités dans le match, mais on n’a pas été efficace dans la zone de vérité. On concède un but sur l’une des seules occasions de la RDC. C’est le football, il faut être efficace. Dans une compétition comme la CAN, il ne faut surtout pas de se décourager, il y aura beaucoup de rebondissements, c’est à nous de nous mettre dans de bonnes conditions face à la Côte d’Ivoire pour le troisième match ».

Florent Ibenge (sélectionneur de la RD Congo)

« L’adversaire était positionné avec un surnombre au milieu de terrain. On a décidé de jouer avec des joueurs un peu plus haut. Ce qu’il fallait faire, c’était d’être patient. On savait qu’en sortant ça pouvait payer si on restait très costaud derrière. (Contre la Côte d’Ivoire) Tous les matches sont compliqués. Il ne faut pas vous fier au nul (0-0) de la Côte d’Ivoire, cela reste l’équipe capable de faire nul contre la France. Tout sera difficile. »

CAF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :