SPORT: Football: CAN Gabon 2017: Tenues en échec par le Burkina, les Panthères du Gabon sont en sursis !

Pierre Aubameyang of Gabon (l) scores penalty past Herve Koffi of Burkina Faso during the 2017 African Cup of Nations Finals Afcon football match between Gabon and Burkina Faso at the Libreville Stadium in Gabon on 18 January 2017 ©Gavin Barker/BackpagePix

Défaite interdite. Le Gabon n’a pas perdu, mais il n’a pas gagné non plus et il se retrouve dans une situation inconfortable avant de rencontrer lors de la troisième journée le Cameroun, présumé être le plus fort de ses adversaires dans le groupe A.

Contre les Etalons du Burkina Faso, les Panthères ont paru être un peu mieux que pendant le match d’ouverture face aux Bissau-Guinéens et ce but stupidement concédé à la fin du temps réglementaire. Le public espérait une sorte de réhabilitation face aux Burkinabè de Paulo Duarte. Elle n’est pas vraiment venue. Pourtant Aubameyang et les siens avaient montré d’entrée du désir. Le capitaine, dès la troisième minute, envoyait le premier coup-franc de la partie au-dessus de la cage du jeune gardien Hervé Koffi. Quatre minutes plus tard, une demi-volée de Denis Bouanga était renvoyée par la transversale. Le ballon revenait sur la tête qui, on le sait, n’est pas la grande spécialité d’Aubame. Au-dessus alors que la cage était déverrouillée.

Quelques instants plus tard, Jonathan Pitroipa qui fut consacré meilleur joueur de la CAN 2013, année de la finale du Burkina Faso, restait au sol ; Il était transporté sur la civière et dans l’impossibilité de reprendre le match. D’autres joueurs subiront le même sort dans chaque camp. Pitroipa sorti laissait sa place à Préjuce Nakoulma qui n’avait pas été aligné d’entrée contrairement au match précédent. Et c’est le joueur de Kayserispor, en Turquie, qui allait ouvrir le score pour les Etalons ; Une longue course avec à ses basques Johann Obiang et Abdoulaye Tandjigora. Un tir ou plutôt une petite pichenette dans le ballon. Didier Ovono est impuissant. Les « visiteurs » ouvraient le score (0-1, 22’).

Pour le match à ne pas perdre, cela s’annonçait mal.

Les Gabonais reprenaient espoir lorsqu’au terme d’une course effrénée, Aubameyang était mis à terre dans la surface par Hervé Koffi. Pénalty. Contre-pied. Les Panthères pouvaient souffler et reprendre espoir (1-1, 36’). Les supporters pensaient que leur équipe, avec l’avantage du terrain, ferait ensuite la différence. Il n’en fut rien avec, au total, assez peu d’occasions franches, ni d’un côté, ni de l’autre.

Pour autant la partie ne fut pas désagréable, disputée, incertaine, mais un match sans moments de haute tension devant les buts sont un peu frustrants pour les spectateurs. Après cette rencontre, Gabonais et Burkinabè sont à égalité, deux points chacun, avant d’affronter dans les ultimes rencontres les Camerounais pour les premiers, les Bissau-Guinéens pour les seconds. Suspens, suspens.

Par ailleurs, l’Homme du match Total est Denis Bouanga (Gabon).

CAF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :