SPORT: Football: CAN Gabon 2017: L’Egypte se rapproche du Top 8

image-ashx1

Les Pharaons ont battu les Ougandais mais ce fut une victoire laborieuse acquise en toute fin de rencontre après une passe très intelligente de Mohamed Salah, par ailleurs peu en évidence, en retrait à son camarade Abdallah El Saïd qui arrivait en pleine course. Salah a senti plus qu’il n’a vu son coéquipier (1-0, 88’) ; Cette victoire a rapproché les hommes de l’Argentin des quarts de finale et a condamné l’Ouganda, seule équipe éliminée à l’issue de la deuxième journée.

Ce fut un match un peu à l’image du précédent entre le Ghana et le Mali, avec une domination technique et tactique des Egyptiens – qui sont loin de leurs aînés de la trilogie (2006-2008-2010) – et un football d’abord physique, rapide dans les contres, coriace en défense, bref difficile à jouer.

L’équipe d’Egypte est en reconstruction. La CAN n’est pas son objectif immédiat. Le grand challenge c’est la Coupe du monde 2018 où elle est en tête de son groupe devant deux de ses au Gabon, l’Ouganda et le Ghana. L’équipe n’est plus allée à un Mondial depuis 1990 en Italie et la CAN Total Gabon 2017 lui sert de répétition générale.
A Port-Gentil, l’équipe n’a pas donné l’impression d’être un champion en titre. Les deux joueurs les plus suivis, Mohamed Salah et Mohamed Elneny, professionnels à la Roma et à Arsenal, n’ont pas rayonné lors de la rencontre pas plus qu’ils ne l’avaient fait contre le Mali. Salah a pourtant eu quelques occasions de donner l’avantage aux siens (20’, 24’) ainsi qu’une situation de contre très dangereuse, qui a obligé le gardien ougandais Denis Onyango à sortir le ballon de la tête (45).

Les Ougandais ont attaqué la deuxième période en dominateurs et auraient pu marquer par Joseph Ochaya (52’), qui envoyait le ballon au fond des filets mais était signalé hors-jeu, puis sur un coup franc lointain de Khalid Aucho (57’) repoussé par Essam El Hadary du haut de ses 44 ans et 6 jours.
Survint le but fatal aux Cranes. Quoi qu’il advienne, ils regagneront leur pays après leur ultime rencontre avec le Ghana, en ayant démontré qu’ils n’étaient pas dénués de qualité mais qu’ils doivent encore progresser en organisation collective et en efficacité offensive.

Homme du match: Abdallah El Saïd (Egypte)

Réactions après Egypte – Ouganda

Hector Cuper (sélectionneur de l’Egypte)
“Nous avons eu un match difficile contre un adversaire très dur. Nous ne sommes pas encore en quart de finale et il va falloir nous battre jusqu’au bout.
Dans une CAN chaque match est difficile. J’aurais préféré une meilleure prestation, une victoire plus nette et ne pas avoir à l’attendre jusqu’à la fin de la partie, mais je remercie mes joueurs qui ont fait de leur mieux dans ces circonstances difficiles. L’Ouganda a été un adversaire valeureux et je le félicite pour ce qu’il a montré dans ce match et dans la compétition.”

Milutin “Micho” Sredojevic (sélectionneur de l’Ouganda)
“Tout d’abord félicitations à l’Egypte. C’est l’expérience qui a fait la différence. Nous sommes venus ici pour jouer trois finales ; nous avons perdu contre le Ghana sur un pénalty, perdu face à l’Egypte à la dernière minute et notre ambition est de gagner contre le Mali et de rentrer chez nous avec fierté.
Je crois que nous avons été bons sur l’aspect tactique, mais nous n’avons pas pu garder notre concentration jusqu’à la fin. Nous revenions après 39 ans de pénitence. Nous avons appris beaucoup et gagné en expérience. C’est dur de perdre ainsi sans avoir été jamais archi-dominé. Et cela c’est un bon point.”

CAF

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: