ECONOMIE: Cette alternative écologique et saine pourrait enfin mettre fin à l’huile de palme

huile-de-palme-768x512

De plus en plus d’enquêtes réalisées par les ONG démontrent le coût humain et environnemental de l’huile de palme. En plus de la déforestation occasionnée par la culture de ce produit exotique, les ouvriers travaillent souvent pour un salaire de misère tout en étant exposés aux émissions de pesticides qui causent des maladies et des lésions physiques. Les enfants ne sont pas épargnés non plus et doivent travailler dur dans les plantations de palmiers à huile. Heureusement, deux entreprises basées en Occitanie travaillent avec le laboratoire du CNRS de l’université Toulouse III à la conception d’une alternative à l’huile de palme.

Si le rôle de l’huile de palme dans le développement de certaines maladies (maladies cardiovasculaires, maladie d’Alzheimer, cancer du sein) reste toujours à prouver, cette matière grasse extraite du palmier à huile s’est généralisée dans les aliments transformés afin de remplacer les graisses partiellement hydrogénées très riches en valeurs nutritionnelles. Ajoutons à cela que le faible coût de l’exploitation des palmiers à huile a largement contribué à massifier son usage dans l’industrie agroalimentaire.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, l’huile de palme est présente dans plus de 50 % des produits vendus en supermarché, essentiellement dans des produits industriels tels que les chips ou les gâteaux. Les français consomment ainsi en moyenne 3 ou 4 g d’huile de palme par jour. Trouver une alternative à l’usage massif de la graisse de palme est alors devenu un enjeu important pour lutter contre la déforestation et l’exploitation de l’homme par l’homme.

tournesols-768x576

Il y a trois ans, le biscuiter Poult et le fabricant de pop-corn Nataïs, ont décidé de relever le défi avec l’appui du laboratoire toulousain des interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique et le financement du conseil régional. Substipalm est un procédé à base d’huile de tournesol conçu pour remplacer l’huile de palme dans les produits que nous consommons. Produit localement à partir des champs de tournesols, il permettrait de lutter contre les externalités négatives liées au statut exotique de l’huile de palme. En plus de ses avantages socio-économiques et écologiques, il faut savoir que Substipalm est plus intéressant d’un point de vue nutritionnel.

Malgré tout, le produit pose encore certains problèmes. Cécile Terrol, responsable recherche et développement au sein du groupe Poult explique par exemple qu’il est difficile de fabriquer un produit qui résiste aux variations de température tout en restant fondant, une fois mis en bouche, comme l’huile de palme, et qui ne soit pas exotique. En effet, la plupart des produits dotés de ces effets comme l’huile de coco ou le beurre de karité contribuent aussi à la déforestation. Par ailleurs, il faut préciser que Substipalm sera également plus coûteux, ce qui pourrait générer des critiques de la part de la clientèle.
Les deux entreprises occitanes attendent l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) pour l’intégrer dans leurs produits. A ce titre, la société Nataïs envisage d’en faire usage dès 2018.

ICK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :