SPORT: Football: CAN Gabon 2017: Les freres Ayew envoient le Ghana en demi- finale

3854561a-158a-44b7-af0e-8827f3abe90d

Les Black Stars du Ghana disputeront le 2 février à Franceville leur sixième demi-finale consécutive de Coupe d’Afrique des Nations. En fin d’après-midi, ils ont difficilement battu la RD Congo (2-1) dans leur quart de finale qui ne s’est décanté que dans la dernière demi-heure. Et ce sont les Ayew brothers, les fils d’Abdi Pelé, qui ont fait la décision.

Jordan Ayew devant la défense, légèrement sur la gauche, efface les deux défenseurs centraux des Léopards, Merveille Bopé d’abord, Marcel Tisserand ensuite, ajuste son pied droit, frappe, Batampi se détend du bon côté mais il lui manque quelques centimètres (1-0, 62’). Moment d’absence – c’est souvent le cas après un but – la RD Congo ne tarde pas à égaliser d’un tir de trente mètres de Paul-José M’Poku.

Course parfaite du ballon avec un peu d’effet, Ley Batampi ne peut rien (1-1, 68’). Voilà la partie relancée. Nul ne sait alors qui va l’emporter. Les Ghanéens après une première période en douceur, davantage portée sur la protection de ses bases que sur un jeu offensif, se sont repris après la pause mais leur attaque à trois, Ayew I, Ayew II et Atsu, n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence. Gyan finalement, pas complètement remis e sa blessure, a été laissé sur le banc.

Le jeu est équilibré, les Congolais jouent l’offensive mais en ordre trop dispersé et Mbokani n’a que peu d’occasions de se mettre en évidence, hormis sur un tir, en tout début de match (6’), renvoyé par le poteau. Junior Kabananga, meilleur buteur de la compétition jusque-là ne s’est pas montré dans un bon jour. Il a essayé mais a toujours buté sur la défense, notamment sur son vis-à-vis direct Frank Acheampong.

A 1-1, il reste plus de vingt minutes. Les Léopards sont toujours plus à l’attaque mais sans menacer vraiment Batampi, le troiisème gardien du TP mazembe de Lubumbashi. Les Ghanéens sont plus incisifs, leurs contre-attaques sont enfin percutantes. Sur une accélération de Christian Atsu, en baisse de régime depuis le début de la rencontre, une petite poussette dans son dos de Joyce Lomalisa lui vaut d’obtenir un pénalty. La faute était bien là même si elle était involontaire. Le capitaine André Ayew pose le ballon. Batampi est battu (2-1, 77’). Au cours des dix dernières minutes, Florent Ibenge fait entrer deux attaquants, Cédric Bakambu et Jérémy Bokila. Trop tard. Ah si Bakambu avait concrétisé sa tentative lointaine joliment détournée en corner par Razak Brimah…On ne refait pas le match.

En demi-finale, les Black Stars affronteront les Lions Indomptables. Un match qui sera différent de celui contre les Léopards puisque les Camerounais sont d’abord des joueurs de contre. Les Ghanéens devront donc faire le jeu ce qu’ils n’ont fait qu’épisodiquement devant les Congolais.

Homme du match Total : Jordan Ayew (Ghana)

CAF

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: