POLITIQUE: Rapport d’activité sur les mesures prioritaires des 100 premiers jours du Gouvernement

photo-de-famille-du-gouvernement-gabonais-slide_0

Le Premier ministre, M. Emmanuel Issoze Ngondet, a remis au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, le 25 janvier 2017, le rapport final de suivi de l’exécution du programme des cent premiers jours du Gouvernement.

Ce programme constitue la réponse du Gouvernement à la nécessité de mener une action prioritaire, coordonnée et efficace pour faire face aux difficultés auxquelles sont confrontées les populations.

La mise en place d’une méthodologie de suivi-évaluation de l’exécution des mesures annoncées marque la volonté du Gouvernement de promouvoir une culture de la performance et de rendre compte de ses activités aux Gabonais. Il s’agit d’une pratique qui sera rendue périodique et permettra d’assurer la transparence sur l’action gouvernementale et sa capacité à répondre aux attentes des populations.

Le rapport d’activité des 172 mesures prioritaires des cent premiers jours du Gouvernement présente les niveaux d’exécution des projets spécifiques à chaque département ministériel. Aujourd’hui, il affiche un taux d’exécution de d’environ 90% avec 36 mesures complétées et 120 en cours. Seules 16 n’ont pas connu un début de réalisation pour des raisons principalement liées à des contraintes budgétaires ou administratives.

Face à ce taux d’exécution global, le Chef de l’Etat a appelé le Gouvernement à redoubler d’efforts pour faire aboutir l’ensemble des mesures.

RÉSUMÉ DU RAPPORT DE SUIVI DE L’EXÉCUTION DU PROGRAMME DES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT

VOLET POLITIQUE
Les actions menées dans ce volet ont présenté des taux d’exécution satisfaisants. Conformément aux engagements du Président de la République, les consultations en vue de l’organisation du dialogue politique ont été lancées. Cette initiative du Chef de l’Etat pilotée par le Chef du Gouvernement vise à offrir un cadre de discussion entre les différents acteurs politiques du pays pour définir une nouvelle gouvernance politique et institutionnelle.

Les consultations politiques sont achevées et la mise en place du comité chargé de préparer les modalités pratiques de la tenue du dialogue politique est en voie d’être finalisée.

Les recommandations dudit comité paritaire seront présentées au Chef de l’Etat début février afin que le cadre du dialogue soit établi, avec une durée du Dialogue national fixée, un format des discussions déterminé et les implications juridiques des décisions issues du dialogue, arrêtées.

Par ailleurs, la ratification de l’Accord de Paris sur le climat témoigne de l’engagement du Gouvernement pour le développement durable. Elle fait suite à sa signature en avril 2016, après la tenue de la COP21 à Paris en novembre/décembre 2015.

Par la ratification dudit accord, le Gabon s’engage à soumettre régulièrement ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) à des grilles de renseignement et d’analyse rendues publiques. Le Plan national Climat constitue un cadre d’action dans ce sens avec de stratégies sectorielles de maîtrise des émissions des GES, des stratégies d’adaptation du territoire aux effets des changements climatiques et un dispositif de mise en œuvre et de suivi des actions Plan climat.

VOLET ÉCONOMIQUE
Ce volet présente d’importantes avancées notamment les activités en vue de la tenue du Haut Conseil sur l’investissement, l’amélioration de la collecte des recettes, et l’inauguration de l’espace PME destiné à accompagner les PME/PMI gabonaises, et ce en dépit de la baisse des ressources budgétaires et plus globalement du contexte économique morose.

La première séance du Conseil interministériel préparatoire de la session du Haut Conseil pour l’investissement s’est tenue en janvier 2017. L’événement qui a mobilisé divers acteurs des secteurs public et privé, a permis, entre autres, d’arrêter les orientations liées à la mise en œuvre de la politique d’investissement et de suivre l’exécution de la Stratégie nationale de promotion des investissements.

L’espace PME permet aux entrepreneurs de bénéficier d’un appui technique dans le développement de leurs projets. Ce cadre d’accompagnement est nécessaire pour insuffler une dynamique de renforcement du tissu économique porté par les entrepreneurs locaux.

Le domaine des infrastructures, à fort impact sur les conditions de vie des populations, a connu des avancées significatives notamment dans le cadre des travaux de la CAN 2017 et des travaux routiers. A titre d’illustration, on pourrait citer la livraison du pont sur la rivière Boumé-Boumé dans la Nyanga, des routes Mouila-Ndende dans la Ngounié Loubomo-Mougagara dans l’Ogooué-Maritime (52 km) et Forasol-Mbéga dans le Moyen-Ogooué (9 km). Par ailleurs, l’aménagement du territoire se poursuit avec la construction de plusieurs tronçons routiers tels que la route PK5-PK12 dans l’Estuaire ou la route Port-Gentil-Omboué dans l’Ogooué-Maritime. S’agissant des infrastructures sportives, les travaux des stades de Port-Gentil et d’Oyem achevés début janvier permettent de doter ces chefs-lieux de sites fonctionnels pour la tenue d’activités sportives ou culturelles.

Egalement, le centre des ressources de l’AGOA, inauguré en novembre 2016, constitue un atout de taille pour les entreprises gabonaises ayant vocation à exporter vers les Etats-Unis. Il a vocation à soutenir ces dernières dans leur mise à niveau pour produire des biens aux normes. Cette initiative contribue à améliorer la qualité du « Made in Gabon ».

L’organisation de la Foire agricole le 16 décembre dernier a été l’occasion de promouvoir le savoir-faire local dans le secteur. Les discussions entre différents acteurs de l’agriculture ont permis d’identifier les principaux défis à relever pour développer de manière plus efficace ce secteur porteur de croissance. En outre, un prix d’encouragement aux membres et aux coopératives méritantes a été institué pour encourager les producteurs locaux.

VOLET SOCIAL
Sur le plan social, la revalorisation des pensions de retraite est désormais effective.  Cette mesure permet aujourd’hui à des milliers de retraités de bénéficier d’un pouvoir d’achat plus important et d’améliorer ainsi leurs conditions de vie.

Les activités relatives à l’optimisation de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA ont connu une nette avancée grâce à l’achat d’appareils appropriés et la mise en place d’une stratégie visant à pérenniser l’approvisionnement des médicaments.

L’élaboration ponctuelle de rapports de suivi-évaluation

Ces rapports permettront de suivre l’avancement des projets engagés par les différents ministères sectoriels. Au-delà de son objectif qui sera de donner une vue exhaustive aux plus hautes autorités sur la mise en œuvre des politiques publiques, ces restitutions permettront aux citoyens de s’imprégner de l’action gouvernementale et d’être au fait des réalisations du Plan stratégique Gabon émergent et de sa déclinaison ‘Egalité des chances’.

SKB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :