SPORT: Football: CAN Gabon 2017: Qui a peur des petits Etalons ?

image-ashx

Ce que le Burkina Faso réalise au Gabon fait le pied-de nez aux sachants qui voyaient les hommes du Portugais Paulo Duarte faire un petit premier tour et s’en aller. Pans dans leur bec. Non seulement les camarades de Charles Kaboré ont franchi le premier cap mais ils ont terminé en tête d’une poule qui était promise au Cameroun et au Gabon.

Silencieuse, sans excès d’aucune sorte, la délégation du Burkina Faso est de celles qui s’attirent d’emblée la sympathie. Pas d’egos surdimensionnés, pas de déclarations fracassantes. Les gens heureux, dit-on, n’ont pas d’histoire. On devrait ajouter un s à histoire pour être dans le vrai. En quart de finale, les Etalons ont attendu les dix dernières minutes pour, en deux coups de sabot, faire voler en éclats la défense d’une formation tunisienne, qui avait comme tous les adversaires précédents, à l’exception de la Guinée Bissau, les faveurs du pronostic au coup d’envoi.

Les Burkinabè ont ainsi disputé déjà quatre finales, il en reste une pour toucher au Graal, la grande finale du 5 février. Comme toutes les équipes présentes à la CAN Total 2017, ils en rêvaient sans en faire une obsession. Et les voilà au pied d’un nouvel exploit comme celui de 2013 quand ils avaient déjà joué à la surprise quasi-générale l’ultime rencontre face au NIgeria.

De cette finale, ils sont encore cinq, Bakary Koné, Charles Kaboré, Aristide Bancé, Abdou Razack Traoré et Alain Traoré. L’expérience, ils l’ont et on peut imaginer qu’ils ont été d’un précieux secours auprès de leurs jeunes camarades dans la gestion d’une demi-finale. Reste à savoir comment l’équipe va pouvoir résoudre l’équation Egypte, un groupe qui, s’il n’a marqué que trois buts, n’en a encaissé aucun. Pour comprendre la philosophie de l’entraîneur argentin Hector Cuper, il suffit de l’écouter.

« Le football ne se résume pas à attaquer. Comme la défense, l’attaque se doit d’être bien organisée. Il ne suffit pas de faire monter tout le monde aux avant-postes n’importe comment. Chaque match doit avoir son plan et sa tactique ». Son organisation, il ne va pas la changer contre le Burkina. C’est peu probable. « Désormais, dit-il, l’équipe a une identité. Nous avons une défense solide et nous travaillons pour améliorer notre attaque ».

Les Etalons se retrouvent donc face à un mur défensif et un milieu de terrain qui n’est pas dénué de talent à l’image de la vedette Mohamed Salah, redoutable sur les coups de pied arrêtés à l’image de celui qui lui a permis de battre le Ghana lors de la dernière journée des matches de poules. Se lancer à l’assaut, crinière au vent, de la forteresse égyptienne n’est probablement pas la meilleure stratégie en début de rencontre. A ce jeu, les Burkinabè risquerait d’abandonner des forces. Obliger les Pharaons à sortir de leur zone de prédilection pour essayer de les attaquer dans leur dos. C’est une des hypothèses, sans la moindre garantie de réussite.

Qui a peur des petits Etalons ? A écouter les spécialistes avant la CAN Total, Gabon 2017, ils ne devaient pas passer le premier tour et au mieux prendre la troisième place derrière le Cameroun et le Gabon. Ils ont terminé premiers. Ils ne devaient pas davantage sortir la Tunisie en quart de finale. Ils l’ont fait en attendant les dix dernières minutes pour terrasser à deux reprises les Aigles de Carthage. Et maintenant l’Egypte, qui reste sur une incroyable série de 23 matches sans défaite dans la CAN depuis la fin du mois de janvier 2004 en Tunisie. Non, ils ne doivent pas, ils ne peuvent pas gagner.

Qu’à cela ne tienne, ils ont déjà gagné l’adhésion du public qui a pris l’équipe en sympathie, car cette équipe dégage une vraie joie de jouer.

Alors, qui peut savoir qui deviendra ce soir le premier finaliste de la 31e édition ?

CAF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :