ECONOMIE: A la découverte de Mar Lodj, une île bénie

images1

C’est surement l’une des destinations sénégalaises dont on parle le moins, pourtant Mar Lodj a toutes les caractéristiques pour séduire plus d’un visiteur. Petit « paradis » où il fait bon vivre, cette fantastique île située dans le Sine-Saloum à proximité de Ndangane, inscrite depuis 2011 dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, pourrait bien devenir l’une des destinations privilégiées pour les amoureux de l’écotourisme.

Il vous faudra parcourir environ 3h et demi de route en voiture, au départ de Dakar, pour découvrir le charme de Mar Lodj. A première vue, rien de particulier, un village, sinon quatre villages (Mar-Fafako , Mar-Lothie, Mar-Soulou et le hameau de pêcheurs Wandié), de près de 5000 habitants, loin des bruits des grandes villes sénégalaises, ici le décor nous plonge dans la nature, l’air y est pure, les populations vivent essentiellement de la pêche, de l’élevage et de culture. D’ailleurs vous entendrez dire très souvent que Mar Lodj est l’une des zones les plus poissonneuses du Sénégal, mais aussi une terre très fertile.

Et c’est là tout le charme de ce petit « paradis » paisible. « Passez une journée dans ce village et vous retrouverez le plaisir de la campagne, la douceur des champs des oiseaux, la chaleur des habitants dont l’hospitalité sénégalaise fait partie des habitudes quotidiennes. Mar Lodj, c’est une immersion dans le Sénégal culturel et traditionnel », commente Dieynaba Diallo, responsable du service client à Jumia Travel. « C’est un endroit magique que nous recommandons très souvent à ceux qui veulent vivre une expérience unique, et ils nous reviennent très satisfait ».

C’est un coin idéale pour l’écotourisme, d’ailleurs le village ne cesse depuis quelques années d’attirer davantage de visiteurs. Entre balades en calèche dans les dunes de sable, promenades en pirogue, parties de pêche avec les villageois, excursions aux îles aux coquillages et observations d’une centaine d’espèce d’oiseaux, les amoureux de la nature se croiront dans un rêve de fée.

La religion occupe une place importante dans le vécu des habitants avec des symboles très particuliers. Dans le village, trois arbres d’origines différentes : un imposant fromager, un rônier et un caïlcédrat, tout aussi important pour les habitants. On vous dira dans le village, que ces trois éléments aux apparences naturelles trouvent une explication bien enracinée dans la tradition et les croyances des habitants. Il symbolise l’entente entre les trois religions pratiquées sur l’île : l’islam, le christianisme et l’animisme.

ICK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :