Recherche

GABONINFOSLIVE

L'INFORMATION EN TEMPS REEL

Date

11 février 2017

CULTURE: Musique: FOCUS: Adriana Bignagni Lesca

maxresdefault

Originaire de Libreville, Adriana montre très jeune des aptitudes vocales exceptionnelles. Dès seize ans, elle intègre la chorale La Lowé, une des formations vocales les plus prestigieuses du Gabon. Elle participe à l’enregistrement de leur deuxième album et créer une chorale dans une école primaire de Libreville qui sera présentée lors de rencontres musicales scolaires organisées par l’UNESCO.

A dix-sept ans, elle s’initie au piano et découvre la musique classique. Afin de poursuivre son cursus, elle quitte le Gabon et vient auditionner en FRANCE; repéré par Jean-Luc PORTELLI, Directeur du Conservatoire de Bordeaux,Elle intègre le département chant et art lyrique du Conservatoire de Bordeaux. Sous la direction de Maryse Castets, elle se forme au bel canto.

En 2007, elle est la première gabonnaise à remporter le prix du Jeune espoir et le prix du public «Les amis du Grand Théâtre-Opéra de Bordeaux», se forgeant un nom sur la scène bordelaise.
A partir de l’année suivante, elle se produit régulièrement dans la région à l’Athénée municipale de Saint-Christoly, lors de la 22e édition du festival «L’été musical en Bergerac», au côté de Barbara HENDRICKS au Music-Hall de Bouliac ainsi qu’au prestigieux Château Pape-Clément en 2012.
Cette même année, elle termine finaliste au concours de l’Opéra studio Bastille à Paris marquant un vértiable tournant dans sa carrière.

En 2013, Adriana obtient son Diplôme d’Etat avec mention A, elle participe en tant qu’artiste suppléméntaire au sein de l’Opéra national de Bordeaux et chante dans diverses pièces telles qu’ Orphée et Eurydice de Gluck, Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc. Elle donne également la réplique au grand ténor Eric Huchet dans un opéra d’Offenbach Orphée aux enfers , Otello de Verdi, Requiem de Mozart, Anna Bolena de Donizeti, La Damnation de Faust de Berlioz.

Adriana a donné un récital à l’Auditorium de Bordeaux l’an passé qui a remporté un vif succès et a crée le groupe crossover afrolyrique sous le nom d’AR E LA C OY A VA qui s’est produit aux Francolies de la Rochelle 2014 devant 15.000 personnes.

Elle travaille actuellement sur un projet de récital avec l’Institut Culturel Français de Libreville, projet avec le soutien du Ministre de la Culture, des Arts et l’Education Civique du GABON et en partenariat avec la ville de Bordeaux afin de promouvoir les échanges inter culturels entre la FRANCE et le GABON.

Adriana s’est produite pour le Lancement de l’Institut des Afriques au Rocher de Palmer à Cenon en Avril 2015 puis fera l’ouverture du Festival CAL’U au GABON en Août 2015.

En 2016, elle s’est produite également en Italie en Février au Théâtro Verdi di Pisa dans le rôle principale  » l’Ange  » dans l’Opera contemporain de Bruno Coli et en été au Festival d’Avignon.

Aussi, pour le concert d’ouverture de la Semaine de la Musique Classique et du Jazz 2017 à Libreville au Gabon, la cantatrice gabonaise Adriana Bignagni Lesca offrira un récital de musique classique, contemporaine, et d’opéra avec la pianiste Sophie Pornin sur les thèmes « Tituberies » à l’Institut Français du Gabon.

SKB

CULTURE: Musique: Daniel Ek, personnalité la plus puissante de l’industrie musicale

2064188_daniel-ek-personnalite-la-plus-puissante-de-lindustrie-musicale-web-tete-0211791649555_1000x533

Le créateur de la plate-forme de streaming Spotify a pris la tête du classement publié chaque année par le magazine Billboard.

En une année, Daniel Ek a gagné 10 places dans le classement annuel des personnalités les plus influentes de l’industrie musicale signé Billboard. Le PDG du site de streaming musical Spotify , âgé de 33 ans, s’est hissé cette année à la première place de ce palmarès, détrônant Lucian Grainge, président-directeur du groupe Universal Music.

« Pour la première fois depuis que Napster a décimé les ventes de musique, l’industrie de la musique enregistrée montre de nouveaux signes de croissance, et ce renversement de fortune est en grande partie attribuable à un seul homme : le PDG de Spotify, Daniel Ek », affirme Billboard.

Une succes story suédoise

Trois ans après la création du site de streaming musical, en 2011, le jeune suédois a su convaincre les grandes maisons de disques d’investir dans son modèle de titres à la demande sur abonnement, qui propose aussi des contenus gratuits. Persuadé que cette pratique freinerait le piratage musical, Daniel Ek est finalement parvenu à imposer son modèle sur la scène internationale – d’abord en Scandinavie, puis en Europe et désormais aux États-Unis.

En 2016, indique Billboard, le streaming représentait 51% de la consommation musicale aux États-Unis. Spotify en tête. La société concurrence directement Apple Music dont le nombre d’abonnés stagne. Aujourd’hui, Spotify engrange à lui seul 43% des abonnements payants dans le monde, selon le cabinet de recherche MIDiA. Valorisée plus de 8 milliards de dollars en 2015, l’entreprise devrait entrer en bourse en 2017 .

A la fois plate-forme d’écoute de musique, Spotify est aussi un espace promotionnel d’une grande importance pour les artistes et leurs producteurs. Grâce à des listes de diffusions conseillées et au programme Discover Weekly, Spotify est « devenu l’endroit où les fans découvrent la musique et la consomment ». Les ventes de billets de concert ont même été stimulées par ce service en ligne, pointe Billboard.

Petit monde

« Spotify mise sur de nouveaux artistes et promeut les stars établies », affirme dans les colonnes du magazine Julie Greenwald (classée 15ème du palmarès), directrice du groupe Atlantic Records. Car dans ce top 100, les inconnus se font rares.

Le patron de Spotify n’est pas simple a approcher. « Il est suédois, il est silencieux », explique le manager Scooter Braun (classé 23ème), ami et investisseur de la première heure dans Spotify. « Mais il est très gentil et très honnête. », révèle-t-il.

Il ne se prive pourtant pas de fréquenter les stars dont Spotify diffuse les albums : lors de son mariage, Daniel Ek pouvait compter des invités prestigieux. Parmi eux, Bruno Mars, Chris Rock ou encore Mark Zuckerberg.

JNM

ECONOMIE: 3 ème éditions des Journées de la Géomatique: Un bon crut !

image-slide2

Les troisièmes Journées de la Géomatique, J-GEO 2017, ont été organisées sous le thème « L’émulation africaine autour des données spatiales : Transfert des technologies, appropriation des savoir-faire, renforcement des capacités ».

A travers ce thème, il s’est agit de mettre en valeur la dynamique positive qui est actuellement en cours en Afrique pour l’appropriation et le transfert de compétences aux standards internationaux en matière d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales. Cette dynamique positive qui met en évidence une nouvelle génération de géomaticiens africains en émulation doit pouvoir être un moteur d’inspiration pour les jeunes et il donc important de la promouvoir à travers une plateforme telle que les J-GEO.

Face aux défis et enjeux scientifiques et environnementaux actuels et futur (urbanisation, agriculture, déforestation, changement climatique, développement durable, etc.), les méthodes, techniques et technologies d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales pour alimenter la bonne prise de décision évoluent rapidement. Or ces défis scientifiques et environnementaux sont partagés à travers le monde et donc en Afrique. Les métiers et la pratique de la géomatique en Afrique doivent de ce fait en continue pouvoir se mettre à niveau à travers le transfert et l’appropriation régulier des méthodes, techniques et technologies nouvelles développées par les partenaires du nord. A ce titre, de nombreuses actions et initiatives sont en cours notamment en matière de formation des ressources humaines compétentes, mais aussi en matière de développement d’infrastructures de pointe et en matière de pratiques novatrices par une nouvelle génération de géomaticiens africains sur la base de standards internationaux.

Les J-GEO 2017 ont mises un accent sur la valorisation des actions et initiatives portées par les jeunes (étudiants, jeunes professionnels, etc.). Pour assurer l’échange intergénérationnel et intercontinental en vue d’amplifier l’émulation, une place a été aussi accordée aux communications de spécialistes seniors africains et internationaux. Comme cela a été initié en 2016, l’édition 2017 est associée à des sessions de formation de haute qualité pour assurer une contribution concrète au renforcement des compétences locales.
D’une part, une session de formation spécialisée sur le traitement de données Radar et Lidar organisée conjointement par la NASA, l’ESA et l’AGEOS. Cette session de formation à deux niveaux, grand public et public spécialisé, fait suite à la campagne d’acquisition AFRISAR qui a consisté à collecter des données Radar et Lidar au moyens de capteurs aéroportés en vue de leur calibration avant leur embarquement sur des satellites dont le lancement est prévu dans quelques années.
D’autre part, une session de formation sur l’imagerie optique et radar en général avec le CEOS (Commitee on Earth Observation Satellites). Il s’agit d’une session de formation organisée chaque année par ce comité international et qui sera accueillie pour l’édition 2017 au Gabon par l’AGEOS.

Rappelons que Les Journées de la géomatique (J-GEO) sont une plateforme participative africaine pour des échanges permanents entre les acteurs de la géomatique, les utilisateurs et les bénéficiaires finaux.

Cette plateforme a pour vocation de valoriser les efforts engagés, les connaissances produites, les applications développées et l’expertise locale Africaine en matière de pratique de la géomatique et de l’utilisation des données à référence spatiales au service du développement durable.

Aussi, Les J-GEO 2017 ont vues une fois de plus, cette année, la participation de nombreux experts gabonais et internationaux d’Afrique, d’Europe, d’Amériques et d’Asie. A l’issue de ces III èmes Journées de la Géomatique, on a vu:

– La participation d’un public plus important et diversifié ;
– Une plus grande qualité des communications avec des intervenants d’horizons diversifiés à l’échelle nationale et internationale ;
– La vulgarisation des méthodes, techniques et technologies novatrices actuelles et leur appropriation et transfert en Afrique;
– Un nombre important de communications données par des jeunes
– La formation d’un nombre important de participants
– L’intéressement et la formation d’un nombre important de jeunes ;
– La publication de l’annuaire des spécialistes de la géomatique en Afrique.

Le rendez-vous est donc fixé pour 2018 avec les IV èmes J-GEO.

SKB

CULTURE: Musique: Semaine de la Musique Classique et du Jazz 2017

image001

L’Institut français du Gabon (IFG)organise la seconde édition de la Semaine de la Musique classique et du Jazz du 11 au 18 février 2017. A cette occasion, l’IFG à servit de cadre à la conférence de presse de lancement de l’événement ce jeudi 9 février.

Ce sont donc Adriana Bignagni Lesca, cantatrice de renom qui se trouve être la première gabonaise titulaire du Diplôme d’Etat de chant lyrique en France, Sophie Pornin et Bénédicte Deschamps qui ont animées les débats.

Aussi, ladite semaine s’articulera sur quatre concerts, deux ciné-opéra : c’est le programme de cette semaine musicale intense qui met en valeur talents français et gabonais.

Ainsi, se produiront :

– Le 11 février, la cantatrice gabonaise Adriana Bignagni accompagnée au piano par Sophie Pornin ;
– Le 15 février, Mohammed Najem & Friends avec leur répertoire de jazz aux inspirations orientales ;
– Le 17 février, Virginie et Bruno Robilliard, au violon et au piano, pour un récital de musique française du XIXème siècle ;
– Le 18 février Virginie Robilliard et Thomas Gueï dans une création originale, rencontre entre violon et percussions africaines.

Ce programme de musique live est complété par la diffusion d’opéras filmés. La Flûte Enchantée dans une version adaptée aux plus jeunes sera diffusée le 15 février. Le Bourgeois Gentilhomme mis en scène et en musique par Denis Podalydès et Christophe Coin sera retransmis le 16 février.

SKB

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :