ECONOMIE: 3 ème éditions des Journées de la Géomatique: Un bon crut !

image-slide2

Les troisièmes Journées de la Géomatique, J-GEO 2017, ont été organisées sous le thème « L’émulation africaine autour des données spatiales : Transfert des technologies, appropriation des savoir-faire, renforcement des capacités ».

A travers ce thème, il s’est agit de mettre en valeur la dynamique positive qui est actuellement en cours en Afrique pour l’appropriation et le transfert de compétences aux standards internationaux en matière d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales. Cette dynamique positive qui met en évidence une nouvelle génération de géomaticiens africains en émulation doit pouvoir être un moteur d’inspiration pour les jeunes et il donc important de la promouvoir à travers une plateforme telle que les J-GEO.

Face aux défis et enjeux scientifiques et environnementaux actuels et futur (urbanisation, agriculture, déforestation, changement climatique, développement durable, etc.), les méthodes, techniques et technologies d’acquisition, de traitement, de diffusion et de valorisation des données spatiales pour alimenter la bonne prise de décision évoluent rapidement. Or ces défis scientifiques et environnementaux sont partagés à travers le monde et donc en Afrique. Les métiers et la pratique de la géomatique en Afrique doivent de ce fait en continue pouvoir se mettre à niveau à travers le transfert et l’appropriation régulier des méthodes, techniques et technologies nouvelles développées par les partenaires du nord. A ce titre, de nombreuses actions et initiatives sont en cours notamment en matière de formation des ressources humaines compétentes, mais aussi en matière de développement d’infrastructures de pointe et en matière de pratiques novatrices par une nouvelle génération de géomaticiens africains sur la base de standards internationaux.

Les J-GEO 2017 ont mises un accent sur la valorisation des actions et initiatives portées par les jeunes (étudiants, jeunes professionnels, etc.). Pour assurer l’échange intergénérationnel et intercontinental en vue d’amplifier l’émulation, une place a été aussi accordée aux communications de spécialistes seniors africains et internationaux. Comme cela a été initié en 2016, l’édition 2017 est associée à des sessions de formation de haute qualité pour assurer une contribution concrète au renforcement des compétences locales.
D’une part, une session de formation spécialisée sur le traitement de données Radar et Lidar organisée conjointement par la NASA, l’ESA et l’AGEOS. Cette session de formation à deux niveaux, grand public et public spécialisé, fait suite à la campagne d’acquisition AFRISAR qui a consisté à collecter des données Radar et Lidar au moyens de capteurs aéroportés en vue de leur calibration avant leur embarquement sur des satellites dont le lancement est prévu dans quelques années.
D’autre part, une session de formation sur l’imagerie optique et radar en général avec le CEOS (Commitee on Earth Observation Satellites). Il s’agit d’une session de formation organisée chaque année par ce comité international et qui sera accueillie pour l’édition 2017 au Gabon par l’AGEOS.

Rappelons que Les Journées de la géomatique (J-GEO) sont une plateforme participative africaine pour des échanges permanents entre les acteurs de la géomatique, les utilisateurs et les bénéficiaires finaux.

Cette plateforme a pour vocation de valoriser les efforts engagés, les connaissances produites, les applications développées et l’expertise locale Africaine en matière de pratique de la géomatique et de l’utilisation des données à référence spatiales au service du développement durable.

Aussi, Les J-GEO 2017 ont vues une fois de plus, cette année, la participation de nombreux experts gabonais et internationaux d’Afrique, d’Europe, d’Amériques et d’Asie. A l’issue de ces III èmes Journées de la Géomatique, on a vu:

– La participation d’un public plus important et diversifié ;
– Une plus grande qualité des communications avec des intervenants d’horizons diversifiés à l’échelle nationale et internationale ;
– La vulgarisation des méthodes, techniques et technologies novatrices actuelles et leur appropriation et transfert en Afrique;
– Un nombre important de communications données par des jeunes
– La formation d’un nombre important de participants
– L’intéressement et la formation d’un nombre important de jeunes ;
– La publication de l’annuaire des spécialistes de la géomatique en Afrique.

Le rendez-vous est donc fixé pour 2018 avec les IV èmes J-GEO.

SKB

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: