unnamed (4)

Le Dialogue politique s’annonce animé et il engage la responsabilité de chaque participant pour garantir son bon déroulement, dans le respect d’autrui et la tolérance. Le Code de bonne conduite adopté en phase préparatoire du dialogue fixe le cadre des relations entre les participants, avec des dispositions bien claires.

Le Dialogue politique ouvert le 28 mars dernier par le président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, offre à la société civile et aux acteurs politiques gabonais un cadre de discussions pour aboutir à des recommandations appelées à contribuer à l’évolution du paysage politique et institutionnel du pays.

Cette plateforme d’échanges est régulée par un Code de bonne conduite adopté par le Comité paritaire « ad hoc » qui avait réuni, en février, des représentants de l’opposition et de la majorité dans la phase préparatoire du dialogue.

Les discussions relativement difficiles entre les parties avaient débouché, entre autres, sur ledit code qui intègre un ensemble de règles qui s’appliquent aux participants, sans exception.

Le Code de bonne conduite engage les participants à :
– Promouvoir un esprit républicain par l’instauration d’un climat de confiance entres les participants ;
– Agir de façon à sauvegarder, promouvoir et renforcer la paix, l’unité et la cohésion nationales dans leur comportement, paroles, faits et gestes et à traiter leurs pairs avec respect, tolérance et sans aucune discrimination ;
– Retenir le consensus comme mode de prise de décisions ;
S’abstenir de tout acte susceptible de porter atteinte aux objectifs du Dialogue politique ;
– Proscrire tout propos à caractère régionaliste, ethnique, raciste, sexiste, injurieux ou religieux ;
– Proscrire tout recours à des personnes physiques ou morales dans le but de porter atteinte aux objectifs du Dialogue politique ;
– Proscrire toute manipulation, intimidation ou corruption d’autres participants au Dialogue Politique ;
– S’interdire de divulguer, par quelque moyen que ce soit, les informations relatives au Dialogue Politique avant qu’elles ne soient rendues publiques.
– Veiller à l’application et au respect du présent Code de bonne conduite ;
– Accepter les conclusions du Dialogue politique ;
Ne réviser le présent Code que par consensus.

L’observation de ces dispositions apparaît comme une condition sine qua non pour que les participants s’accordent sur des propositions conjointes, au terme d’échanges qui porteront sur des enjeux à priori clivants.

SKB

Advertisements