ECONOMIE: Cérémonie de signature des programmes régionaux ECOFAC 6 et PARCIC

logo-union-europeenne.jpg

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme indicatif régional(PIR) du 11ème FED pour l’Afrique Centrale (période 2014-2020), et à l’occasion de la réunion des Ordonnateurs nationaux et régionaux de la Région Afrique centrale à Yaoundé du 04 au 07 Avril 2017, le Comité de Pilotage Elargi (COPEL) du PIR réuni le 07 Avril 2017 pour discuter l’évolution et la mise en œuvre des engagements en faveur de l’intégration politique régionale et pour faire le point sur l’état de la mise en œuvre des 10eme et 11eme FED, accueillera la cérémonie de signature du Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles – phase 6 (ECOFAC 6) et du Programme d’appui aux Réformes et Renforcement des capacités institutionnelles de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (PARCIC).

La Commission Européenne, au nom de l’Union européenne (UE), accordera aux Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), 61.5 millions d’euros pour le Programme ECOFAC 6 et 19 millions d’euros pour le programme PARCIC.

L’objectif de ces dons est d’apporter une contribution substantielle pour appuyer le processus d’intégration régionale en Afrique centrale, en particulier dans le domaine de la paix, de la sécurité, et de la gestion durable des ressources naturelles.

Le programme ECOFAC 6, tout en contribuant à une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique, cible un appui direct à près de 12 aires protégées réparties sur sept Etats différents et 8 paysages prioritaires pour la conservation. Du nord au sud, la diversité des sites couvre l’ensemble des milieux naturels représentatifs de la région d’Afrique centrale, des savanes du Sahel aux forêts du bassin du Congo, des territoires enclavés bordant la frontière avec les deux Soudan à l’aire marine protégée de Mayumba au Gabon et jusqu’aux paysages insulaires de Sao Tomé-et Principe. Etant donné la pluralité des situations différentes suivant les Etats, les paysages et les territoires concernés, les activités prévues sont adaptées en fonction des contextes et des spécificités de chaque site. Les populations locales seront associées à la gestion des ressources naturelles et représentées dans les structures de pilotage et de suivi des aires protégées. La promotion des modèles de valorisation de ressources naturelles (écotourisme, tourisme cynégétique…) assurera une source de revenus et de bénéfices aux populations. La conservation des ressources sera optimalisée par des systèmes de Lutte AntiBraconnage, de gestion des renseignements, et les structures de gestion des aires protégées bénéficieront de formation au sein des écoles régionales spécialisées. Les échanges entre partenaires gouvernementaux et non-gouvernementaux seront facilités au niveau régional, alimentés par les données de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale, pour aider les Etats dans leur prise de décision et l’orientation de leurs politiques publiques.

Le Programme PARCIC entend contribuer à l’amélioration de la stabilité politique régionale et la gouvernance démocratique grâce à la consolidation des institutions régionales. Le PARCIC apportera un appui, en coordination avec le Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), au processus de réforme de la CEEAC visant la modernisation de ses procédures décisionnelles, l’adaptation des outils juridiques et le renforcement de ses structures pour plus de capacité en matière de promotion de la paix et la sécurité, la prévention et la gestion des crises et des conflits en Afrique centrale. Le PARCIC interviendra auprès du Secrétariat général de la CEEAC pour renforcer les capacités de ses services dédiés au secteur de la paix et de la sécurité. Le projet cible aussi un renforcement des capacités de gestion administrative, comptable et financière et de programmation du Secrétariat général. Enfin, le PARCIC fournira un appui spécial au déploiement d’une action dédiée au renforcement des cadres législatifs nationaux dans la région de l’Afrique centrale pour la lutte efficace contre l’exploitation illégale et le trafic des ressources naturelles, y compris la criminalité faunique, le trafic de bois et le trafic de minerais.

UE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :