5b3d458b999afaec954d5e144c41ed8c_M

Aujourd’hui, les responsables de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) se réunissent à Abidjan dans le cadre de la 9e Conférence régionale africaine de l’organisation.
La conférence, qui se tient tous les quatre ans, est une occasion pour les membres de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de se rencontrer pour discuter des défis humanitaires auxquels l’Afrique est confrontée, d’échanger des idées et des expériences et de baliser la voie à suivre pour les prochaines années.
« L’édition de cette année explorera des moyens innovants d’investir dans la résilience des communautés, à travers entre autres, la localisation accrue de l’aide et des partenariats efficaces, mais aussi le renforcement du rôle d’auxiliaire des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge », a souligné Mme Souare Karidiata Koné, présidente de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire.
« L’une de nos plus grandes priorités portera sera la nécessité de mieux soutenir la réponse aux situations d’urgence, au niveau communautaire», a déclaré le Dr Abbas Gullet, vice-président de la FICR. « A titre d’exemple, la lutte contre la Maladie à Virus Ebola a mis en relief le rôle essentiel que jouent les communautés locales dans les efforts visant à contenir les crises sanitaires et à répondre à d’autres défis ».
L’événement a lieu au moment où le continent est confronté à l’une des pires crises humanitaires de l’histoire récente : la famine a été confirmée dans certaines parties du Sud-Soudan et est imminente au Nigéria et en Somalie. Il s’y ajoute une grave crise alimentaire qui menace les communautés dans un certain nombre d’autres pays tels que le Kenya et l’Ethiopie.
« La faim représente une menace pour la vie de millions de personnes en Afrique. La rencontre d’Abidjan sera l’occasion pour nous d’explorer entre autres discussions, les changements à opérer dans la réponse aux risques et conséquences de la faim», déclare le Dr Abbas Gullet, vice-président de la FICR.

La Conférence panafricaine examinera également une série d’autres questions, qui incluent : Comment renforcer les capacités des communautés pour une meilleure préparation et réponse aux catastrophes ; les causes profondes de la migration ; les défis liés à la santé et l’impact du changement climatique.

La FICR lance un appel à ses partenaires à l’échelle régionale et mondiale, à investir dans ses Sociétés nationales membres, qui apportent un soutien aux communautés vulnérables partout en Afrique. La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge constituent un vaste réseau de premiers intervenants, ancré dans les réalités et communautés locales, fournissant des alertes précoces, des réponses et des solutions rapides aux urgences humanitaires et aux défis.

SKB

Advertisements