POLITIQUE: Bilie By Nze s’arroge le statut d’homme de culture

unnamed (23)

Le Porte-parole du Gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a devisé il y’a quelques jours avec les journalistes au cours de sa traditionnelle conférence de presse, il s’est agit de:

1. Visite du Président de la République démocratique du Congo

Le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, a reçu le 24 avril dernier à Franceville son homologue de la République démocratique du Congo (RDC), S.E.M. Joseph KABILA KABANGE, dans le cadre d’une visite de travail. Après l’hommage solennel et le dépôt de la traditionnelle gerbe de fleurs au mausolée OMAR BONGO ONDIMBA, les deux chefs d’Etat ont eu l’occasion d’échanger leurs points de vue sur les réformes institutionnelles en cours au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), mais aussi sur la situation dans la sous-région ainsi que sur les relations bilatérales entre le Gabon et la République démocratique du Congo.

Dix jours après l’audience accordée au ministre de la Justice venu faire le point de la situation politique en RDC, le président en exercice de la CEEAC, S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA, a tenu à encourager son homologue congolais pour les efforts déployés dans le cadre du processus pour la tenue d’élections crédibles et apaisées. Aussi, la situation en RDC sera inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion ministérielle de la CEEAC à Libreville.

2. 2e Conseil de la mer.

Le Président de la République, en sa qualité de président du Comité stratégique du Conseil national de la mer, a présidé mercredi dernier le deuxième Conseil national de la mer.

À l’ordre du jour de cette réunion du Comité stratégique : l’adoption du projet de décret portant création d’aires marines protégées et l’examen de l’Accord de pêche entre le Gabon et l’Union européenne.

Au cours de ces assises, le Conseil a approuvé le décret portant création de 9 aires marines protégées. La décision sera entérinée au cours du prochain Conseil des ministres. Ces aires protégées aquatiques se présenteront sous la forme de parcs marins et réserves marines. Ces décisions traduisent la mise en application d’un engagement fort pris par le Chef de l’Etat il y a quelques temps dans l’optique de préserver davantage notre écosystème.

En ce qui concerne l’Accord de pêche entre notre pays et l’Union européenne – vieux de 19 ans -, le Comité stratégique a donné son quitus pour l’ouverture d’un quatrième round de négociation avec l’UE. Ce quatrième round devra désormais prendre en compte les nouvelles orientations du Gabon en termes de gestion durable des ressources halieutiques, l’objectif étant d’obtenir un protocole d’accord qui soit gagnant-gagnant.

Nous rappelons que la production thonière du Gabon représente 15% de toute la production atlantique et que notre pays constitue le premier pool d’approvisionnement en thon de l’Union européenne.

3. Journée nationale de la femme.

Le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, a élevé le 21 avril dernier vingt-cinq Gabonaises au rang de commandeur, d’officier et de chevalier dans l’ordre national du Mérite.

En compagnie de la Première dame, Sylvia BONGO ONDIMBA, du Premier ministre, des membres du Gouvernement, des présidents des différentes institutions, des chefs de missions diplomatiques et des représentants des organisations internationales, le Chef de l’Etat a procédé de manière officielle à la remise des décorations aux femmes qui ont su se démarquer par leur action exceptionnelle dans leur domaine d’activité.

Le Président de la République conforte ainsi par ce geste tout le mérite qu’il a accordé depuis son premier septennat au rôle fondamental joué par les femmes dans notre pays, leur responsabilité dans leur rôle de vecteur de paix, vecteur de développement humain et durable, gage d’un Gabon prospère, nécessaire à la mise en place d’outils indispensables pour leur épanouissement et leur autonomisation.

4. Réunion interministérielle sur la relance des infrastructures.

Le Premier ministre a présidé dans le cadre de la relance économique et de la stratégie d’investissement une rencontre interministérielle sur la relance des infrastructures.Il s’agissait de trouver des mécanismes aux fins de réunir des compétences pour la relance des infrastructures dans les domaines du transport, des énergies et de l’économie numérique. Le ministre de l’Economie a été chargé avec les ministres du Budget et de la Promotion des investissements de réunir les conditions de mise en œuvre effectives de cette relance.

5. Atelier de travail organisé par le Vice-premier ministre

Le Vice-premier ministre en charge de l’habitat social et du logement, Bruno Ben MOUBAMBA, a tenu mercredi dernier en présence des techniciens des ministères de l’Environnement, des Infrastructures, des Collectivités locales et des Organisations non-gouvernementales, un atelier sur les nouvelles techniques de lutte contre les inondations à Libreville ainsi que dans d’autres villes du Gabon.

L’atelier avait pour but de faire le compte rendu de l’expertise menée par des agences spécialisées dans la lutte contre les catastrophes. Des mécanismes visant à permettre une gestion plus rationnelle des eaux de pluie ont notamment été proposés. En tête desquels, celui consistant à drainer les eaux des bassins versants grâce à un réseau de canalisation plus efficace qui les conduira vers la mer.

Cette action une fois menée à son terme permettra que des quartiers dit « sous-intégrés » et potentiellement inondables soient épargnés par les dégâts que peuvent causer les inondations durant de fortes pluies.

6. Situation au ministère du Travail

Le ministre en charge du Travail et de l’Emploi s’est rendu du 20 au 22 avril dernier à Port-Gentil accompagné d’une forte délégation dont les directeurs généraux de l’Office national de l’Emploi et du Fonds d’aide, d’insertion et de réinsertion des jeunes. Cette visite à Port-Gentil avait un double objectif.

D’abord, la signature de quatre contrats d’apprentissage jeunesse (CAJ) avec les entreprises majeures du secteur pétrolier, notamment Perenco, Maurel & Prom, Sogara, et l’entreprise Tesiga. Ensuite, il s’agissait de faire une évaluation exhaustive du CAJ avec l’entreprise Total Gabon signé avec le FIR, il y a trois ans. Il ressort du constat, que le CAJ porte ses fruits à TOTAL Gabon, avec à ce jour 93 stagiaires à Libreville et à Port-Gentil.

7. Ministère de l’Education nationale

Une mission de contrôle a été menée par les services d’inspection du ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique dans les cinq bassins pédagogiques provinciaux du pays pour évaluer l’impact réel des grèves. Il en ressort qu’il y a 2 types d’impacts :

Le plus visible touche une dizaine d’établissements : le lycée Paul Indjendjet Gondjout, le lycée de Sibang, le lycée d’application, le lycée technique, le lycée Avaro de Port-Gentil et le lycée technique de Moanda, sont les établissements qui ont perdu entre 8 et 12 semaines de cours. Puis, le second niveau comprend le groupe des établissements impactés par la grève à un très faible taux et où il y a deux à trois semaines de cours à rattraper. Les autres établissements dans l’ensemble connaissent une situation plus ou moins stable.

Pour rappel, l’inspection s’est faite sur 913 établissements primaires publics et près de 200 lycées et collèges publics. L’évaluation des inspecteurs s’est faite sur l’ensemble de ce groupe d’établissements.

Au terme de cette mission, le Gouvernement a été conforté dans la position selon laquelle il n’y aura pas d’année blanche. Pour cela, des mesures ont été prises pour que les programmes soient réajustés dans les établissements impactés.

Les enseignants ont été interpellés sur la nécessité de privilégier des cours structurés, plutôt que de procéder à de simple remplissage pour valider l’année. Ils devront donc miser sur la qualité des enseignements et non sur la quantité afin de permettre à l’ensemble des élèves de rattraper le retard. Les enseignants devront aussi préparer les élèves aux différents examens.

A ce sujet, le ministre de l’Education nationale a présidé deux réunions avec la Direction générale des examens et concours qui a bouclé tous les projets d’élaboration des sujets aux différents examens.

Par ailleurs, les autres activités du ministre ont consisté à veiller à:
– L’appréciation de sortie de crise avec des réunions visant à évaluer les mesures prises par le Gouvernement pour détendre l’atmosphère notamment le paiement des vacations et de la PIP. Le tout chiffré à hauteur de treize milliards (13 200 000 000) de fcfa.
– L’implication des partenaires sociaux dans les commissions d’intégration et d’affectation aux différentes activités relatives à la réforme.
Ainsi, sur l’ensemble du territoire national, les cours ont repris et certains syndicats ont appelé à la reprise totale de ceux-ci.

Concernant les huit cents enseignants qui avaient été privés de bons de caisse, seuls dix-sept d’entre eux n’ont pas repris les cours et ont été à nouveau suspendus. Si jamais cette situation perdurait encore dans les trois prochains mois, ils rejoindront la liste des 19 actuellement proposés à la radiation.

8. Mission de la délégation gabonaise à Tunis pour le SITIC

Il s’est tenu du 18 au 21 avril dernier à Tunis, le Salon international des technologies de l’information et de la communication. Ce mémorandum vise l’instauration d’un échange régulier d’informations, d’expériences et de compétences dans le domaine des services postaux, la promotion des échanges en matière de formation et de recherche et l’établissement d’un mécanisme de concertation pour harmoniser les positions des deux pays dans les instances et les organisations internationales spécialisées dans le domaine des TIC.

Deux accords supplémentaires ont également été signés en marge de ce salon : un accord de coopération entre le technopole d’El Ghazala et l’incubateur de Libreville et un mémorandum d’entente entre la société gabonaise ‘Logiciels et Services’ et la société tunisienne ‘Proxym’.

9. Célébration Journée mondiale de la presse

Le ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts en collaboration avec l’UNESCO, l’OIF et les professionnels de la communication organisent les 3 et 4 mai prochains la Journée mondiale de la liberté de la presse sous le thème « Le rôle des médias dans la promotion des sociétés pacifiques, justes et inclusives ». A cet effet, plusieurs activités sont donc prévues, notamment la mise en place d’un bureau et des conférences débats. Les thématiques porteront essentiellement sur « le rôle des médias dans la consolidation de la paix, l’action des médias pour la construction des sociétés pacifiques et inclusives, réseaux sociaux: instruments de paix ou de tension ? Et enfin, l’apport du journalisme pour un développement durable: promotion des sujets d’intérêt public et communautaire.

10. Conférence de presse du mardi 2 mai

Une conférence de presse se tiendra mardi 2 mai prochain au l’hôtel RadissonBlu. Il s’agira dans le cadre de celle-ci de revenir sur le calendrier et les différentes manifestations culturelles qui auront lieu durant les mois de mai et de juin prochains.
Nous commencerons dès le 17 mai avec la semaine culturelle qui verra l’organisation de deux événements majeurs :
du 17 au 19 mai, la semaine de la Décennie des personnes d’ascendance africaine
du 19 au 21 mai, la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.
Et enfin en juin, du 28 au 2 juillet 2017, la Fête des cultures dans sa nouvelle version.

SKB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :