ECONOMIE: Inauguration de la Nouvelle Gabon Mining

unnamed (31)

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a procédé ce jour à l’inauguration de l’usine d’exploitation et de transformation de manganèse de la Nouvelle Gabon Mining SA (Noga Mining ou NGM) – filiale de la firme indienne Coalsale Group – située à Biniomi à environ 15 kilomètres de Franceville dans la province du Haut-Ogooué. « Avec cette nouvelle mine de manganèse, et d’abord avec la mise en exploitation de celles de Moanda et de Ndjolé, nous ambitionnons de devenir le premier exportateur mondial de manganèse. », a déclaré le chef de l’Etat.

Construite en 9 mois par des entreprises gabonaises, cette nouvelle unité, d’une capacité de production de 300 000 tonnes par an, a mobilisé plus de 61 milliards de nos francs pour sa construction. Depuis le 16 janvier 2017, date de lancement des activités de cette unité, ce sont au total 245 personnes dont 204 Gabonais majoritairement issus de la province altogovéenne qui ont aujourd’hui un emploi stable et durable, car comme l’a indiqué Ali Bongo Ondimba « il est important que nos compatriotes puissent ne pas être de simples spectateurs du développement de leur pays. ».

Après le dévoilement de la plaque inaugurale et la traditionnelle coupe de ruban, le chef de l’Etat accompagné du Premier ministre, des membres du gouvernement, de la présidente de la Cour constitutionnelle et du président-directeur général de la Noga Mining, ont assisté à une présentation PowerPoint de l’usine avant de visiter les installations de pointe de cette unité industrielle.

Par ailleurs, l’Etat gabonais et les responsables de la Nouvelle Gabon Mining ont paraphé le Pacte des actionnaires. « Je salue ce partenariat public-privé car depuis quelques années, vous constatez que c’est la formule qui gagne. L’Etat en partenariat avec des investisseurs qui eux viennent de loin investir leurs ressources, donc à ces investisseurs nous devons apporter des projets de qualité, une main d’œuvre de qualité et une participation de qualité.

Aujourd’hui vous constatez que c’est encore un exemple de partenariat public-privé avec des investisseurs indiens qui a bien fonctionné. », a conclu le président de la République.

Avec l’inauguration de cette nouvelle usine de valorisation du minerai de manganèse dans le Haut-Ogooué, deux ans après le Complexe métallurgique de Moanda (C2M) en 2015, notre pays renforce l’industrialisation de son secteur minier. Implantation de l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3M) inaugurée en 2016, bitumage des voies routières de la province et construction du barrage hydroélectrique de Poubara qui alimentera d’ici la fin de l’année l’usine NGM : l’objectif est de faire de l’axe Moanda-Franceville un cluster manganèse de rang mondial.

Enfin le chef de l’Etat a réitéré sa ferme volonté de voir nos produits subir une transformation locale afin d’avoir des produits à forte valeur ajoutée sur les marchés internationaux.

PP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :