SOCIETE: Sommet de la solidarité pour les réfugiés

Vue de la Galerie Billie Minko a Libreville, le 06 Janvier 2017

Sur invitation conjointe du président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, et du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le Président de la
République,Ali Bongo Ondimba, a participé ce vendredi au Sommet de la
solidarité pour les réfugiés organisé à Kampala les 22 et 23 juin.

Ali Bongo Ondimba, dont le pays a toujours eu une tradition d’accueil et d’hospitalité de tout réfugié, a pris part à ce grand-rendez-vous de la solidarité au côté de plusieurs de ses pairs,africains, dont des responsables des Communautés économiques régionales (CER), et des dirigeants d’organismes internationaux.

Au cours de ce sommet, le chef de l’Etat a prononcé une importante allocution sur la
problématique des réfugiés, appelant la communauté internationale à plus de solidarité vis-à-vis des pays qui offrent l’asile aux populations en difficulté, et ce dans un contexte qui prenne aussi en compte les changements climatiques, annonciateurs d’un nouveau type de réfugié.

« Il nous faut, au travers des Nations unies, faciliter la mise en place d’un système humanitaire inclusif, transparent et durable qui garantisse une protection et une assistance optimales aux populations en situation de crise. (…) Un système humanitaire plus équitable qui non seulement tiendra compte des préoccupations de l’Afrique mais rétablira, en outre, le respect des principes qui définissent notre humanité », a déclaré le chef de l’Etat.

Destiné à traduire en action la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants (sept 2016) qui appelle à plus de solidarité envers ces populations fragiles, le sommet de Kampala a pour vocation de soutenir les efforts fournis par l’Ouganda qui comptabilise aujourd’hui 1.252.470 réfugiés, originaires en grande majorité de la République du Soudan du Sud, de la République démocratique du Congo et, dans une moindre mesure, du Burundi. Les Nations unies estiment que plus de la moitié de ces populations sont des enfants.

Pour discuter de ces sujets en marge de ce sommet, le Président de la République a eu un entretien vendredi avec son homologue ougandais pour échanger sur la problématique de cette rencontre internationale et évoquer les questions d’intérêt commun sur le plan bilatéral.

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), USD 8 milliards sont nécessaires pour financer, d’ici à 2020, la politique d’accueil et de protection des réfugiés mise en œuvre par l’Ouganda qui abrite la plus grande population de réfugiés du continent africain.

PP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :