SOCIETE: 185 000 € pour des « Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalition d’Acteurs » au Gabon

DSC_0095

L’institut français du Gabon a servit de cadre à la présentation détaillée du programme PISCCA 2017.

En effet, le programme « Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalition d’Acteurs » (PISCCA) constitue un nouvel outil unique de l’Ambassade de France au Gabon au service du financement de projets de développement portés par la société civile et les collectivités décentralisées gabonaises.

Le montant de l’enveloppe PISCCA est de 185 000 € (soit un peu plus de 120 000 000 FCFA), au titre de l’année 2017. Cette somme sera consacrée au financement de projets portant sur :
– les droits fondamentaux des femmes et des enfants (40% de l’enveloppe globale) ;
– l’insertion économique de la jeunesse et le développement local (20%) ;
– le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise (40%).

Cet appel à projets est principalement ouvert aux acteurs de la société civile gabonaise, soit :
– des associations, fédérations ou groupements associatifs
– des coopératives ou Groupements d’Intérêt Economique

1- 20% de l’enveloppe globale disponible pour le présent appel à projets est également ouvert à :

– des collectivités locales décentralisées : communes ou départements

Les acteurs de la société civile gabonaise désireux de proposer un projet pour l’octroi d’un financement doivent :
– Remplir la fiche projet et la fiche budget
– En fonction de la nature du projet, remplir d’autres documents téléchargeables

Chaque demande est composée de :
– La fiche projet dûment remplie
– La fiche budget dûment remplie
– Tout autre document permettant de compléter la demande de subvention visant, par exemple, à prouver la fiabilité financière et la pérennité économique du projet présenté.

Chaque demande est accompagnée de :
Pour les acteurs de la société civile gabonaise :
– Des statuts de l’association signés
– Du récépissé de déclaration provisoire ou définitif
– Du PV de la dernière assemblée générale de l’association donnant composition du bureau
– D’un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) au nom de l’association
– La présence d’un bilan d’activité et d’états financiers sont vivement conseillés

Les dossiers de demande complets doivent être reçus au sein du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France avant le Vendredi 8 septembre à 18h00 par courriel et voie postale :
Voie postale : Courriel :
Service de Coopération et d’Action Culturelle antonin.raoust@diplomatie.gouv.fr
Ambassade de France au Gabon
185, rue du pont Pirah
Libreville

Le comité de sélection qui décide de l’octroi des subventions se réunira dans le courant du mois de septembre afin d’étudier les projets recevables.
Les bénéficiaires d’une subvention recevront un manuel de procédures et bénéficieront d’une journée de formation spécifique.

Les fonds disponibles dans le cadre du PISCCA ont vocation à appuyer la mise en œuvre de projets de développement de petite et moyenne importance. 80% du montant de chaque subvention sollicitée est orienté vers des investissements incorporels soit permettant d’avoir recours à des partenaires français et du monde francophone afin de tisser des partenariats durables, conduire des audits, des formations ou séminaires mais aussi réaliser des études et acquérir des méthodes. 20% du montant de chaque subvention a vocation à permettre des investissements corporels pour l’achat de fournitures et équipements.

Le PISCCA tâchera d’intervenir largement en province, tout en prenant en compte l’importance démographique de Libreville.
Par ailleurs, les Prérequis :
– Le porteur de projet est légalement constitué
– L’opération est un projet : elle constitue une opération cohérente définie dans le temps. Elle vise des objectifs précis en vue d’obtenir des résultats clairement identifiables et mesurables ;
– Le montant de la subvention sollicitée au titre du PISCCA doit être supérieur à 5,25 millions FCFA et inférieur à 25 millions FCFA. La moyenne des financements est de 11,5 millions FCFA;
– La participation des porteurs des projets est de 10% minimum du montant total du projet : des cofinancements des secteurs publics et privés sont souhaités ;
– la durée du projet est comprise entre 6 mois et 18 mois ;
– La dynamique est réelle au niveau du groupe porteur et la faisabilité technique est vérifiée
– La viabilité de l’organisation est assurée pour la gestion et l’entretien de l’investissement ;
– La viabilité économique de la démarche est, selon la nature du projet proposé (Activités Génératrices de Revenus…), démontrée ;

Ne peuvent en aucun cas être financés :
– Les opérations de prestige ou de simple opportunité soit des actions ponctuelles sans impacts dans le domaine du développement ou qui ne s’inscrivent pas dans le cadre de politiques nationales structurantes. Ainsi, par exemple, les projets consistant uniquement en des actions de plaidoyer et de lobbying ne sont pas éligibles. De même les demandes de bourse relèvent d’un autre mécanisme de financement, etc… ;
– Le fonctionnement courant des groupes porteurs (salaires, loyer, électricité);
– Les actions humanitaires et d’urgence ;

Axes prioritaires :
Le PISCCA s’attachera à financer des projets portés par la société civile gabonaise autour de :
– Les droits fondamentaux des femmes et des enfants,
– L’insertion socio-économique de la jeunesse et développement local,
– La mise en réseau des acteurs de la société civile et le renforcement de leurs capacités.

Les Droits fondamentaux des femmes et des enfants (40%)
La question des Droits des femmes et des enfants est une problématique d’appui prioritaire au Gabon. Chaque porteur de projet sera invité à préciser l’impact de sa démarche sur le genre et en rendre compte.
Concrètement seront appuyés :
– Les projets s’attachant à diminuer les Violences Basées sur le Genre (VBG),
– Les projets de lutte contre l’illettrisme à l’attention de jeunes filles déscolarisées et sans emploi,
– Les projets de prévention sur les Maladies Sexuellement Transmissibles, dans la promotion des moyens de contraception et lutte contre les grossesses précoces et l’accompagnement des jeunes filles mères.

Une attention particulière sera portée aux structures travaillant auprès et/ou pour les enfants abandonnés. En effet, cette population est particulièrement vulnérable, tant en termes juridiques que sociaux.

2- L’Insertion économique de la jeunesse & développement local (20%)

L’insertion professionnelle de la jeunesse au sein de la société gabonaise constitue un enjeu si l’on considère le taux de chômage très élevé des jeunes, en particulier des jeunes femmes.
Dans le domaine économique
Seront favorisées les projets générateurs de revenus, en lien avec les politiques nationales en vigueur et en coordination avec les programmes des différents partenaires techniques et financiers.
Les projets sélectionnés favoriseront le recours à l’expertise locale, française et du monde francophone, afin de permettre :
– Le développement d’activités secondaires génératrices de revenus, en appui aux besoins courants de l’activité principale des OSC impliquées sur les secteurs sociaux non marchands.
– L’accès aux technologies de l’information et de la communication afin de faciliter le recueil de données fiables, le suivi et le développement des AGR, la valorisation des actions des OSC.
– L’accompagnement des groupements féminins œuvrant dans des secteurs productifs.
Les investissements corporels, dans la limite de 20% des projets financés, pourront accompagner l’amorçage des AGR développées et la structuration des activités des OSC bénéficiaires.
Développement des activités culturelles et sportives
Une attention sera portée au développement d’activités culturelles et sportives, encore peu développées tant en milieu urbain que rural. Seront particulièrement soutenus les projets de formation, au sein de projets financièrement viables. L’Institut Français du Gabon sera sollicité pour les projets culturels (expertise, économies d’échelle, réseau de partenaires).
Partenariats autour de la jeunesse

Dans la perspective où 20% de l’enveloppe PISCCA peut être octroyée à l’attention de projets portés par des services de l’Etat ou des établissements publics du pays partenaire, les communes et départements du Gabon, collectivités locales décentralisées, pourront être soutenues pour l’élaboration d’outils de développement local tournés vers la jeunesse dans les domaines de l’économie, de la culture et du sport.

3- Regroupement & mise en réseau (40%)
Les dynamiques de structuration et de renforcement des capacités de la société civile gabonaise seront soutenues, particulièrement celles s’attachant à pérenniser ou constituer des réseaux de compétences. Une attention particulière sera portée aux capacités d’appui conseil des têtes de réseaux (formations, études thématiques).
L’expertise associative française pourra à cette fin être mobilisée (plateforme coordination sud, GRET, etc.).
Thématiques transversales
– La question du Genre est au centre de ce projet. Seront soutenues les dynamiques d’insertion socio-économique des jeunes filles, la promotion de l’égalité des droits, la lutte contre les violences basées sur le genre et l’émergence de responsables féminines au sein des groupements associatifs.
– Le recours aux Technologies de l’Information et de la Communication sera appuyé dans l’ensemble des projets financés afin de permettre aux OSC partenaires de disposer d’outils numériques permettant de structurer leurs activités. Cet appui sera étendu à la connaissance voire l’acquisition d’applications spécifiques développées au Gabon, en France et en Afrique francophone dans les domaines du développement.

Critères de sélection
Outre la qualité du projet proposé, le comité de sélection sera attentif à un certain nombre de critères :
Critères d’éligibilité
– Nature du demandeur (statuts, récépissé de déclaration…)
– Cohérence avec les trois axes prioritaires d’intervention du PISCCA
– Prise en compte des thématiques transversales
– Cohérence du projet en lien avec le cadre fixé par les politiques nationales du Gabon
– Prolongements attendus afin d’évaluer les possibilités d’appuis par d’autres partenaires une fois le projet achevé
– Cohérence / équilibre du budget proposé (ce budget notamment devrait être construit et appuyé sur la base de factures pro forma)
Critères de mise en œuvre
– Capacité à rendre compte dans les formats attendus
– Capacité d’élaborer et suivre les indicateurs de suivi-évaluation fixés dans le cadre de l’élaboration du projet

Critères de pérennité / durabilité
– Viabilité économique / autonomie financière (critères adaptés à la nature du projet : plan d’affaires simplifié pour les Activités Génératrices de Revenus (AGR), plan de trésorerie et de rentabilité pour tout projet comprenant des investissements mobiliers)
– Gouvernance, mode d’organisation fonctionnelle

Contractualisation
Après validation du projet par le comité de sélection, les porteurs du projet et le Service de Coopération et d’Action culturelle signent un protocole de financement, qui détaille, avec l’appui d’annexes, le contenu du projet
et du budget.
Les délais d’exécution des projets présentés ne devront pas excéder 18 mois. Le versement de la subvention s’effectuera en deux tranches :
– La première tranche (60% du montant total de la subvention octroyée) sera mise à disposition du bénéficiaire dès signature du protocole de financement.
– La deuxième tranche (40% du montant total de la subvention octroyée) sera versée sur présentation d’un rapport technique et financier intermédiaire justifiant l’usage d’au moins 70% des fonds versés au titre de la première tranche.
L’usage de la ligne « divers et imprévus » fera l’objet d’une demande justifiée par courrier de la part du bénéficiaire. Cette demande sera étudiée avant de faire l’objet soit d’un accord par écrit soit d’une demande de révision / modification.
Chaque projet sera clos par la signature d’un protocole spécifique impliquant l’ensemble des parties engagées après présentation d’un rapport technique et financier final.
Accompagnement
– Mise à disposition d’une boite à outils au contenu adaptable à la nature de chaque projet
Chaque projet sera renforcé à l’aide d’une boite à outils comprenant, au-delà de la fiche projet, les supports suivants : organigramme, plan de formation, fiche budget, plan de trésorerie et de rentabilité, chronogramme de réalisation, critères de suivi-évaluation. Cette boite à outil présentée lors du forum des
associations tenu les 11 & 12 mai 2017 à l’Institut Français du Gabon sera disponible sur la plateforme internet dédiée aux acteurs de la société civile gabonaise dont la mise en ligne sera effective à la fin du mois de juillet 2017 : http://www.asso-gabon.org/accueil.
– Manuel de procédures
Un manuel de procédure propre à l’utilisation des subventions octroyées sur fonds PISCCA sera mis à disposition des associations qui bénéficieront d’une subvention. Ce manuel sera présenté aux OSC afin de souligner les attendus en matière de gestion des fonds, de rédaction de comptes rendus financiers et
techniques, d’élaboration de termes de référence et d’appels à propositions.
– Formation
Une session de formation sera organisée dès signature des protocoles de financement. Cette session permettra de souligner les rendus attendus pour la réalisation de comptes rendus intermédiaires et finaux. Outre ce point, seront rappelées les procédures en matière de rédaction d’un cahier des charges, de conduite d’appels d’offres.
– Suivi
Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France effectuera un suivi terrain régulier afin de s’assurer de la bonne réalisation des projets financés et se tiendra à la disposition des partenaires ayant reçu une subvention pour toute demande.

AF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :